BFMTV

CAFÉ POLITIQUE - NKM, meilleure "misogyne" de la journée de la femme

"Je pense qu’on peut facilement lui décerner la palme de la phrase la plus misogyne, la plus idiote, en cette journée du 8 mars", a déclaré Najat Vallaud-Blekacem à propos de Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Je pense qu’on peut facilement lui décerner la palme de la phrase la plus misogyne, la plus idiote, en cette journée du 8 mars", a déclaré Najat Vallaud-Blekacem à propos de Nathalie Kosciusko-Morizet. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, la phrase "idiote" de Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Misogyne" et "idiote"

Vendredi matin, la ministre du Droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem a remis à la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet le prix de la phrase misogyne de la journée, après ses déclarations sur la vice-présidente de la BPI Ségolène Royal. "Je pense qu’on peut facilement lui décerner la palme de la phrase la plus misogyne, la plus idiote, en cette journée du 8 mars", a dit Najat Vallaud-Belkacem sur RTL. "C'est tout le contraire", juge quant à elle NKM.

Candidate UMP à la primaire pour les élections municipales de 2014 à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet affirme dans une interview au Parisien magazine que "Ségolène Royal en est à attendre que son ex la nomme quelque part". "Il y a quelque chose de très rude dans [le] parcours de Ségolène Royal", affirme NKM à propos de la présidente de la région Poitou-Charentes: "elle s'est construite politiquement en parallèle à François Hollande, et l'issue n'a pas été en sa faveur", ajoute l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy.

Ségolène Royal, elle, s'est contentée d'un tweet, pour répondre à Nathalie Kosciusko-Morizet. "Je ne suis pas en attente à la BPI mais au service d'une belle idée. Je n'attends pas une nomination mais le juste respect de la valeur travail", écrit l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle. 

Quelques minutes plus tôt, c'est la secrétaire nationale aux droits des femmes du Parti socialiste, Adeline Hazan, qui avait dénoncé les "propos inacceptables" de la candidate à la mairie de Paris à l'encontre de Ségolène Royal.

Je nesuis pas en attente à la BPI mais au service d'une belle idée.Je n'attends pas une nomination mais le juste respect dela valeur travail
— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) March 7, 2013

Sarkozy est un homme HEU-REUX

Nicolas Sarkozy est un homme heureux. Vraiment heureux. Tellement heureux "dans sa nouvelle vie, et il n'est pas du tout obnubilé par son retour en politique", dit de lui l'intime Pierre Charon. Derrière lui l'amertume de la défaite. Loin derrière. Celui qui "consolait" ses proches le soir du 6 mai a passé l'éponge, et veut le faire savoir. L'interview-portrait de l'ancien président de la République, négociée avec Valeurs Actuelles, avait en partie cet objectif. "L'ancien président de la République s'est construit une nouvelle vie dans laquelle il est heureux", explique l'hebdomadaire de droite. Et insiste. Et insiste. D'aucuns trouveraient ça louche.

Jeudi, Le Nouvel Observateur s'amusait ainsi à raccourcir l'article de Valeurs Actuelles: "L'ancien président de la République s'est construit une nouvelle vie dans laquelle il est heureux". [...] "Détendu. Heureux. Simplement heureux. […] Apaisé. Heureux. Soulagé. […] Fier de cette nouvelle vie qui le comble […] C'est une vie qui lui plaît intensément. Une vie qui rassure Carla Bruni, son épouse. Une vie qui lui permet de voir grandir sa fille Giulia. [Il] aspire à la sérénité, à la tranquillité, à la vie de famille, au bonheur de son couple. […] l'homme est à la fois apaisé et serein". Heu-reux, tout simplement.

Les candidats UMP pas préparés

Xavier Bertrand est inquiet. L'ancien secrétaire général de l'UMP craint que les candidats aux municipales 2014 de l'UMP manquent de préparation. "Les mecs sont tout seuls, on ne leur dit rien. C'est pourquoi j'ai proposé à Jean-François que l'on monte des cellules pour les former", a dit au Figaro le député de l'Aisne. "Mais cela fait déjà plusieurs semaines, et il ne se passe rien; l'UMP ne veut pas les prendre en charge", déplore-t-il. Xavier Bertrand, qui avait proposé son poulain député Gérald Darmanin a donc décidé qu'il allait lui-même c'occuper de la préparation des élus d'opposition en montant des "associations".