BFMTV

Amiante: l'avenir politique de Martine Aubry s'éclaircit

L'avenir politique de Martine Aubry s'est éclairci vendredi avec l'annulation de sa mise en examen dans une des enquêtes sur l'amiante.

L'avenir politique de Martine Aubry s'est éclairci vendredi avec l'annulation de sa mise en examen dans une des enquêtes sur l'amiante. - -

Dans l'affaire de l'amiante, la mise en examen de Martine Aubry a été annulée par la cour d'appel de Paris. Un retour en grâce susceptible de donner un second souffle à la carrière politique de la maire de Lille, qui pourrait viser Matignon.

"J'ai toujours agi en fonction de l'état des connaissances pour protéger au mieux les salariés", a réaffirmé vendredi matin Martine Aubry dont la mise examen dans l'affaire de l'amiante a été annulée par la cour d'appel de Paris.

Des doutes dès le départ sur l'opportunité des poursuites

Dès le départ sceptiques sur le bien-fondé des poursuites contre la maire PS de Lille, les victimes se sont cependant insurgées contre le fait que la cour d'appel de Paris ait aussi blanchi vendredi huit autres personnes et mis en doute la réalité de l'influence de l'organisme considéré comme le lobby des industriels de l'amiante. Elles ont annoncé un pourvoi en cassation contre cet arrêt.

"La justice reconnaît aujourd'hui qu'aucune faute ni négligence ne peut m'être imputée dans le drame de l'amiante, comme je n'ai cessé de le dire depuis le premier jour", a déclaré dans un communiqué Martine Aubry.

Aubry, possible recours pour Matignon

L'ancienne patronne du PS, qui est citée comme un recours possible à Matignon dans l'hypothèse d'un remaniement, avait été mise en examen en novembre pour homicides et blessures involontaires pour son rôle entre 1984 et 1987 au ministère du Travail, dont elle était la directrice des relations du travail (DRT).

"J'ai toujours agi en fonction de l'état des connaissances pour protéger au mieux les salariés", a réaffirmé vendredi matin Martine Aubry dont la popularité s'est encore vérifiée au 1er-Mai dernier.

Évitant de commenter la politique intérieure pour ne pas être accusée de diviser sa famille politique, Martine Aubry a prouvé par son silence sa solidarité sans faille avec l’exécutif. François Hollande, qui lui a confié une mission concernant la Chine, avait d’ailleurs reconnu sa loyauté au cours de son déplacement. Son expérience en tant qu'ancienne ministre devrait aussi parler pour elle. Mais François Hollande l’a rappelé hier lors de sa conférence de presse, le remaniement n’est pas d’actualité.


À LIRE AUSSI:

>> Amiante: la mise en examen d'Aubry annulée

>> Notre dossier sur l'affaire de l'amiante

dossier :

Martine Aubry

D. N. avec AFP et Damien Fleurot