BFMTV

Un nouveau député PS annonce qu'il se retire de la vie politique

-

- - KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Après Laurent Grandguillaume, Sébastien Pietrasanta. Le député socialiste des Hauts-de-Seine annonce ce mardi sur son blog qu'il met fin à sa carrière politique. Dans un long texte, il indique qu'il ne se représentera pas aux prochaines élections législatives.

Retraçant son parcours politique, commencé par une adhésion au PS à 16 ans, celui qui a aujourd'hui 40 ans indique qu'il se retire "sans aucun regret ni aucune amertume". "Je me retire donc de cette vie politique, passionnante, exigeante, souvent décevante mais toujours enrichissante", partage-t-il.

Dans son billet, Sébastien Pietrasanta fait le bilan de sa vie politique: d'abord conseiller municipal, puis conseiller régional, député, secrétaire national du Parti socialiste, maire… "nul n'est irremplaçable", juge-t-il. "En 2017, cela fera 16 ans que je suis élu. Je n’ai pas / plus envie d’être un professionnel de la politique", explique celui qui est encore considéré comme un jeune élu.

"Le début du reste de ma vie"

Visiblement lassé par le jeu politique, il ne souhaite "plus pratiquer les coups de billard à trois bandes". Il indique aussi être usé par la violence du milieu. "A force de recevoir des coups, on est tenté d’en rendre, au risque de violenter sa propre nature, au risque d’y perdre ses propres idéaux", poursuit-il.

Mais il indique que, pour lui, "il ne s’agit pas d’une désertion". "Il ne s’agit pas non plus d’une défaite municipale mal digérée", précise celui qui a perdu en 2014 aux élections municipales à Asnières, alors qu'il était maire sortant, face à Manuel Aeschlimann.

"A 40 ans, j’ai décidé de débuter le reste de ma vie…et c’est exaltant !", conclut l'élu socialiste. Un texte qui ressemble à celui de Laurent Grandguillaume, autre député socialiste qui a décidé de raccrocher à la fin de son mandat. "Je n'ai pas envie de faire de la politique un métier", expliquait l'élu de 38 ans en septembre dernier. 

Ivan Valerio