BFMTV

Un député LaREM va affronter un collègue de la France insoumise sur "League of Legends"

Les députés Denis Masséglia et Ugo Bernalicis vont s'affronter en ligne le 10 juin 2021 sur le jeu "League of Legends".

Les députés Denis Masséglia et Ugo Bernalicis vont s'affronter en ligne le 10 juin 2021 sur le jeu "League of Legends". - Jean Massiet - Twitter

Denis Masséglia de la République en Marche et Ugo Bernalicis de la France insoumise vont s'affronter lundi soir sur le jeu vidéo League of Legends. Le combat sera diffusé sur la plateforme Twitch.

Combat virtuel pour Denis Masséglia et Ugo Bernalicis. Le député LaREM et son collègue de la France insoumise vont s'affronter lundi prochain sur League of Legends, un jeu vidéo MOBA ("multiplayer online battle arena", une arène de jeu en ligne, NDLR).

Le duel sera diffusé sur la chaîne Twitch de Jean Massiet, un streamer passionné de politique - il collabore avec la chaîne parlementaire Public Sénat - et de jeux vidéo qui a notamment participé à l'événement caritatif "ZEvent" en octobre 2020. Le streamer et YouTubeur GobGG, expert du jeu League of Legends, animera également la confrontation qui doit débuter à 20 heures.

Les deux députés déjà présents sur Twitch

Tous deux membres du groupe d'études sur le jeu vidéo à l'Assemblée nationale, Denis Masséglia et Ugo Bernalicis sont loins d'être novices en matière vidéoludique: ils ont chacun leur propre chaîne Twitch et avaient tous deux joué dans la même équipe pour Jean Massiet lors du "ZEvent". Denis Masséglia avait d'ailleurs parlé de sa passion à BFMTV, dans le cadre d'un épisode de notre émission "Bonsoir Bruce".

Cette fois-ci, ils s'affronteront comme dans l'Hémicycle, moins d'une semaine avant le premier tour des élections régionales.

En attendant d'en savoir plus, Ugo Bernalicis a d'ores et déjà annoncé que son équipe se nommera "Les Carapateurs en Commun" - en référence à un monstre du jeu. Le député insoumis pourra d'ailleurs compter sur le soutien de David Guiraud, responsable jeunesse de la France insoumise, si l'on en croit le montage improbable partagé sur son compte Twitter.

Jean-Luc Mélenchon et ses 70.000 abonnés, Jean Castex ou François Hollande chez Samuel Étienne, Gabriel Attal qui lance sa propre chaîne... De plus en plus de personnalités politiques s'empressent d'aller sur la plateforme Twitch pour notamment essayer de séduire l'électorat jeune, avec plus ou moins de réussite.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV