BFMTV

Quand une députée écrit une lettre au Père Noël

-

- - AFP

Michèle Delaunay aime les exercices littéraires. Sur son blog, la députée PS de Gironde s'est laissée aller à une lettre au Père Noël. Mais cette correspondance avec le sympathique personnage barbu reste très politique. L'ancienne ministre évoque, avec humour, les législatives à venir dans sa ville de Bordeaux.

Se plaignant au passage de son meilleur ennemi, Alain Juppé: "Vous savez qu’à Bordeaux, c’est pas facile pour nous qui sommes assis à l’école sur les bancs de gauche. On a beau être bien sages, travailler comme il faut, on est toujours grondés. On arrive avec nos cahiers, avec des additions toujours justes, Alain, de son pupitre, nous dit que c’est que des mensonges. C’est pas normal, mais c’est comme ça." 

Il se trouve que la députée est candidate aux prochaines législatives en Gironde, avec sa suppléante Emmanuelle Ajon, mais qu'elle n'a pas encore d'adversaire à droite. Et semble se languir. Elle fait donc une lettre au Père Noël pour réclamer un candidat ou une candidate en face d'elle, en se moquant de "Virginie" (Calmels, NDLR), "qui avait acheté une maison pile dans le quartier le plus favorable, portait l’uniforme complet de l’habitante modèle", mais qui "au lendemain du revers d’Alain, elle dit qu’elle veut plus, que ce qu’elle veut c’est la Mairie". 

Ivan Valerio