BFMTV

Mariage homo : qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ?

BFMTV
INFOGRAPHIE - Le débat sur le mariage et l'adoption par des couples du même sexe s'approche du vote final, mais ce n'est pas la première fois que le texte est soumis au Parlement.

Les députés français ont déjà été amenés à voter pour ou contre le mariage entre personnes de même sexe. En 2011, une proposition de loi socialiste a été étudiée, votée et rejetée, au texte proche de celui préparé par Christiane Taubira en 2012.

D'un vote à l'autre, en se basant sur le relevé réalisé par BFMTV.com, on peut se rendre compte que les opinions des députés n'ont que peu évolué, seule la majorité a changé de camp.

>> Lire aussi : Mariage homo, l'exception ultramarine et Ce que vont voter les députés

A l'époque, l'UMP était largement majoritaire avec 313 députés élus sur les 577 que compte l’Assemblée nationale. L'enregistrement des votes montre que parmi eux, seuls neuf avaient voté en faveur de la proposition de loi socialiste rapportée par Patrick Bloche.

Poniatowski, le seul à avoir changé d'avis

Parmi eux figure Jean-François Mancel, député de l'Oise et fervent défenseur de cette réforme du mariage. Réélu en 2012, sa candidature ayant été invalidée par le Conseil consitutionnel, il ne votera pas cette fois-ci.

Axel Poniatowski, député du Val d'Oise, est le seul à avoir changé d'avis en cours de route. Il se déclare hostile au projet de loi Taubira car il réclame aujourd'hui, avec Nathalie Kosciusko-Morizet, une alliance civile en mairie qui ne soit pas le mariage.

Jean-Christophe Lagarde était alors le seul député du Nouveau centre à voter pour, ils seront peut-être cinq à l'UDI en 2013 avec Yves Jégo (Seine-et-Marne), Sonia Lagarde (Nouvelle-Calédonie) et Philippe Gomes (Nouvelle-Calédonie). Jean-Louis Borloo, qui a voté pour en 2011, votera également pour le projet Taubira.

>> Lisez la suite de notre dossier :

>> Consulter tout le tableau de données

Merci à Regards Citoyens pour la base de données parlementaire qui nous a servi de base, à consulter sur NosDéputés.fr.

|||Méthodologie :

Ces résultats ont été obtenus en se basant sur les déclarations publiques des députés, ou en les contactant directement lorsqu’ils ne s’étaient pas exprimés, à propos de la loi telle qu'elle a été proposée par le gouvernement.

La question est de savoir si chaque député votera ou non le projet de loi Taubira. Pour les députés se prononçant pour le mariage entre personnes de même sexe mais contre l'adoption par des couples homosexuels, il sera considéré qu'ils voteront contre la loi Taubira, qui comprend les deux.

Marc Pédeau et Olivier Laffargue