BFMTV

Grêle et intempéries: la folle rumeur d'un député à l'Assemblée

Les serres Degauchy remercient certainement Lucien pour sa question médiatique.

Les serres Degauchy remercient certainement Lucien pour sa question médiatique. - -

L'ARÈNE PARLEMENTAIRE – Des rumeurs, un serpent de mer et un iPhone blagueur... Voici ce que l'on pouvait retenir des questions au gouvernement, ce mardi à l'Assemblée.

Entre débats et coups bas, les questions au gouvernement se transforment souvent en théâtre où s'enchaînent petites phrases bien préparées et répliques assassines, que ce soit au sein de l'hémicycle ou dans les couloirs du Palais Bourbon. BFMTV.com vous résume la séance de ce mardi.

# La grêle en mode "on ne nous dit pas tout!"

La question du député UMP Lucien Degauchy, mardi à l'Assemblée, portait sur des rumeurs d'expérimentations à Roissy, qui pourraient selon lui expliquer pourquoi des grêlons aussi gros ont pu récemment s'abattre sur sa circonscription de l'Oise.

L'intervention du député a aussitôt déclenché des rires dans l'hémicycle, comme au perchoir: en donnant la parole à Frédéric Cuvillier, le président de l'Assemblée Claude Bartolone s'est malicieusement adressé au "secrétaire d'Etat chargé des Transports de la Mer, de la Pêche... et pas chargé des rumeurs". Il l'a ensuite remercié pour cette "réponse aérienne".

Connu pour ses vestes jaunes, Lucien Degauchy est horticulteur de formation. Touchés par la grêle, son fils et son neveu souhaitent probablement que ces événements soient classés en catastrophe naturelle, comme l'a réclamé le député lui-même.

L'intervention du député a déclenché... un déluge de réactions sur Twitter. Sélection:

La #QAG grêlons venant "d'une rumeur de gens se disant bien informés"....... #commentdire
— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 24 Juin 2014
Des gens bien informés prétendent que la #QAG de #Degauchy faisait suite à un stupide pari perdu #ToiAussiLanceUneRumeur #directAN
— eric fallourd (@eric_fallourd) 24 Juin 2014
#directan #qag Quand Degauchy interpelle le gvt sur une rumeur qu'on lui aurait raconté...Quand il grêle c'est tjrs sur sa veste jaune!
— Christophe Castaner (@CCastaner) 24 Juin 2014

# Le serpent de mer

"Les dépenses d'assistanat ont explosé!", s'est emporté le député UMP Laurent Wauquiez, ciblant notamment l'aide aux étrangers. "Vous laissez exploser l'assistanat", a ajouté l'ancien ministre en s'appuyant sur le budget de l'Aide médicale de l'Etat (AME), supérieur en 2013 à ses prévisions.

"Quel message envoie-ton quand on bafoue les valeurs la République?", s'est emportée à son tour la ministre de la Santé. "La défense de nos valeurs n'exclut pas la lutte contre la fraude", a poursuivi Marisol Touraine, très applaudie par la gauche.

# Les fourberies de la technologie

On peut être ancienne ministre et députée, et se faire avoir par son correcteur orthographique. C'est semble-t-il ce qui est arrivé ce mardi à la socialiste Michèle Delaunay. L'ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées s'est en effet excusée pour avoir involontairement posté le mot "hitlérisme" dans un tweet, en lieu et place du mot "hôpital".

Pardon à ts mes followers : ds un tweet précédent le correcteur automatique à transformé "hôpital" en "hitlerisme" . Pas vu à temps
— Michèle Delaunay (@micheledelaunay) 24 Juin 2014
Karine Lambin