BFMTV

Eolien : coup de théâtre à l'Assemblée

-

- - -

Des députés de l'UMP, mais aussi du Front de gauche, accusent le gouvernement de vouloir "passer en force" sur l'éolien.

"Ne transformez pas à 2 heures du matin en fin de semaine la France en un immense ventilateur". Dans la nuit de jeudi à vendredi, les députés de droite - de l'UMP à l'UDI (centristes) - et d'extrême-gauche - le Front de Gauche - ont quitté en même temps le débat sur la tarification de l'énergie à l'Assemblée pour protester contre l'introduction d'amendements gouvernementaux sur l'éolien, soutenus par EELV.

Dénonçant des "droits du Parlement bafoués" par un manque de consultation sur ces amendements visant à assouplir la règlementation de l'éolien et par un bouleversement de l'ordre du débat, ils ont critiqué un "passage en force".

"J'ai honte pour vous"

"Ne transformez la France en un immense ventilateur. On vous laisse faire seuls cette horreur", a alors lancé le député UMP Martial Saddier. Un avis inhabituellement proche de celui du chef de file des députés Front de Gauche, André Chassaigne : "N'allons pas faire passer comme ça de façon cavalière quelques amendements pas réfléchis pour satisfaire quelques intérêts particuliers ou d'industriels".

"J'ai honte pour vous", a-t-il lancé.

#DirectAN Amendements cavaliers #Eolien ... André Chassaigne monte au créneau et engueule sa majorité et ses méthodes de voyous ... bravo !

Récusant l'absence de discussion sur le sujet, la ministre de l'Ecologie Delphine Batho a invoqué "l'urgence" à défendre "un certain nombre d'entreprises et d'emplois" du secteur. Et elle a affirmé que "ce n'est en aucun cas une dérèglementation généralisée".

L'écologiste Denis Baupin, lui, s'est étonné d'"indignations sélectives" des autres députés.