BFMTV

Départementales: Larcher pourrait voter à gauche contre le FN

BFMTV

Votre chapo ici

Le président UMP du Sénat Gérard Larcher, sans remettre en cause le "ni-ni" décidé par son parti pour le second tour des départementales, a redit mardi qu'à titre personnel il pourrait voter à gauche pour contrer le FN.

Interrogé par France 2, le sénateur des Yvelines a estimé la politique du ni-ni "légitime", tout en ajoutant qu'"à titre personnel, dans la situation d'un électeur, si j'avais à arbitrer et s'il y avait une chance - j'allais dire une malchance - de voir élu un membre du Front national, à titre personnel je pourrais soutenir un homme et une femme lui-même soutenu par le Parti socialiste".
Interrogé sur une relative résistance du PS le 22 mars, il l'a expliquée par "l'enracinement". "Le PS a un échec, un vote sanction, mais il a des élus pour partie enracinés dans le territoire, c'est plus vrai dans le sud-ouest que dans le nord".
"Dimanche, c'est une victoire du département, vous savez, cette collectivité qui devait disparaître", a dit M. Larcher. "Les Français ont montré par leur participation qu'ils étaient attachés à cette collectivité".

S.V. avec AFP