BFMTV

Bartolone de retour à l'Assemblée nationale après ses soucis de santé

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a repris mardi sa place au "perchoir" pour la séance de questions au gouvernement, position qu'il n'avait plus occupée depuis sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France en décembre - Mardi 12 janvier 2016

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a repris mardi sa place au "perchoir" pour la séance de questions au gouvernement, position qu'il n'avait plus occupée depuis sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France en décembre - Mardi 12 janvier 2016 - Phot d'illustration - AFP

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a repris ce mardi sa place au "perchoir" pour la séance de questions au gouvernement, position qu'il n'avait plus occupée depuis sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France en décembre, suivie d'ennuis de santé.

Claude Bartolone a ouvert la séance en présentant ses voeux aux élus et aux membres du gouvernement.

La fin de l'état de "surchauffe"

Un élu de droite a alors lancé qu'il devrait plutôt présenter "des excuses!", en référence à ses déclarations visant sa rivale Valérie Pécresse (Les Républicains) lors des régionales, très sévèrement critiquées par la droite. Après sa défaite aux régionales, Claude Bartolone, 64 ans, n'était pas revenu au perchoir, pour raisons de santé, peu après avoir été reconduit à la présidence par acclamation par les députés socialistes, procédé critiqué par l'opposition.

Après des examens cardiologiques, il avait été arrêté pour une dizaine de jours. L'entourage du quatrième personnage de l'Etat et élu de Seine-Saint-Denis avait alors évoqué un état de "surchauffe".

A.-F. L. avec AFP