Marine Le Pen, head of French far-right National Front (FN) party, Tomio Okamura, leader of Czech far-right Freedom and Direct Democracy party (SPD) and Dutch far-right politician Geert Wilders of the PVV party (Partij voor de Vrijheid) give a press conference during a conference of the rightwing Europe of Nations and Freedom (ENF) group in the European parliament on December 16, 2017 outside Prague. 
Michal CIZEK / AFP
 

Le groupe dont fait partie le Front national est sommé de justifier au total plus de 427.000 euros de dépenses suspectées par le Bureau du Parlement d'être non conformes. Il dispose d'un délai pour s'expliquer, mais devra au-delà de cette date rembourser la somme. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire