BFMTV

Olivier Véran: son absence à l'Assemblée fait enrager les parlementaires

Le ministre de la Santé Olivier Véran le 26 novembre 2020 à Paris (photo d'illustration)

Le ministre de la Santé Olivier Véran le 26 novembre 2020 à Paris (photo d'illustration) - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Olivier Véran boude les députés et sénateurs depuis son coup de sang à l'Assemblée début novembre. Une absence très commentée.

Depuis un peu plus d'un mois, ses apparitions devant les Parlementaires sont rares. À plusieurs reprises, le ministre de la Santé n'était pas là pour répondre aux questions du gouvernement. À l'exception d'une séance publique sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale, d'une audition sur l'état d'urgence, ou encore pour une proposition de loi qui vise à améliorer le système de santé et pour la commission d'enquête sur l'évaluation des politiques publiques de santé environnementale, Olivier Véran semble bouder les parlementaires depuis son coup de sang début novembre à l'Assemblée nationale.

Le courrier de Gérard Larcher

De retour d'une visite dans un hôpital, Olivier Véran s'était emporté contre les députés de l'opposition qui venaient de refuser de prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février. "C'est ça la réalité mesdames et messieurs les députés, si vous ne voulez pas l'entendre, sortez d'ici!" était-il sorti de ses gonds.

Une absence très remarquée en pleine crise sanitaire et à l'approche des fêtes de fin d'année. Selon des informations de BFMTV, députés et sénateurs s'en sont plaints. Gérard Larcher, le président de la Haute Assemblée, a même écrit au Premier ministre à ce sujet.

Dans ce courrier, il évoque les absences d'Olivier Véran et Bruno Le Maire (le ministre de l'Économie n'était pas présent lors des débats pour le projet de loi de finances), rappelant que les ministres devaient répondre aux questions des parlementaires, être présents aux deux assemblées lorsque les débats les concernaient et a ajouté que le rôle du Parlement était de contrôler l'action du gouvernement.

"Il trouve que le théâtre, ça suffit"

Le sujet s'est invité jusqu'aux plus hauts sommets de l'État. Lors d'un déjeuner à l'Élysée, Gérard Larcher ainsi que les présidents de groupes au Sénat ont de nouveau évoqué ces absences, regrettant que le gouvernement ait tendance à oublier sa responsabilité devant le Parlement. "On ne nous fournit pas d'explication, ça finira par poser des problèmes, confie une source à BFMTV. Le président du Sénat risque de se fâcher."

Jean Castex aurait ainsi demandé à Olivier Véran de revenir face aux parlementaires. Si une source proche de la majorité assure à BFMTV que le ministre de la Santé "va y retourner", une autre indique qu'il est "lassé du moment, il fait de la priorisation". Et sous couvert d'anonymat, un proche de la majorité ajoute qu'il n'est "pas impossible que, dans l'exercice un peu théâtrale des questions au gouvernement, il trouve que le théâtre, ça suffit."

Un point de vue que partagent plusieurs parlementaires de la majorité. Pour l'un d'entre eux, "il en a marre, ras-le-bol. Et il pense que le Sénat ne sert à rien", confie-t-il à BFMTV. Un autre poursuit: "Il est irrévérencieux, il a pris le melon. Il est totalement dédaigneux."

Au cabinet d'Olivier Véran, on explique que le ministre a énormément siégé en septembre et octobre et que cela "fait partie du rôle des ministres délégués de le représenter". Il devrait être de nouveau absent aux questions au gouvernement ce mardi après-midi - il participera à une visioconférence avec d'autres ministres européens sur la question des vaccins. Mais le ministre de la Santé devrait être présent ce mercredi à l'Assemblée nationale à l'occasion du débat annoncé par le Premier ministre sur la stratégie vaccinale de la France.

Par Céline Hussonnois-Alaya avec Perrine Vasque