Notre-Dame-des-Landes
 

Alors que le président de la République doit trancher d'ici à janvier prochain sur le sort réservé à Notre-Dame-des-Landes, entre 150 et 300 personnes vivent actuellement sur le site. Alors que les "habitants" de la zone se préparent à une évacuation par les forces de l'ordre, des gendarmes pourraient être mobilisés par milliers.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Bajul
    Bajul     

    Ils se sont installés pour longtemps !!! Les paysans qui les ont accueillis comme des sauveurs risquent d'attendre leur départ bien pendant des années !!! Et le projet une fois abandonné personne ne se risquera à faire évacuer .......

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ce ne sont pas aux gendarmes d'assumer,mais aux politiques qui ont fait de ce territoire une zone de non droit,ce sont toujours les mêmes qui doivent subir les coups.

  • vanda100
    vanda100     

    Le gouvernement a bien raison de s 'inquiéter. Ce territoire qui échappe à la République s'est bien organisée depuis longtemps. Même si l'aéroport de NDL était abandonné, pas sûr que cette communauté accepterait de partir en sifflotant.....

  • passur
    passur     

    La légion saute sur NDL

    fumcapt
    fumcapt      (réponse à passur)

    C'est pas son rôle !!!!

  • passur
    passur     

    La légion sa

Votre réponse
Postez un commentaire