Nicolas Hulot le 18 avril 2018.
 

Le ministre a exhorté les zadistes à "un retour à la raison". De l'autre côté, on déplore que le gouvernement n'ait pas "bougé sa ligne" d'un iota.

Votre opinion

Postez un commentaire