BFMTV

Municipales: mesures "exceptionnelles" à Mulhouse contre le coronavirus

Christophe Castaner

Christophe Castaner - AFP

Des gants chirurgicaux seront mis à disposition des électeurs et les machines seront désinfectées après chaque vote.

A une semaine du premier tour des élections municipales, Mulhouse se prépare. La ville alsacienne est devenue l'un des foyers majeurs du coronavirus et a dévoilé ce dimanche une batterie de mesures "exceptionnelles" pour le scrutin. Parmi elles: des gants chirurgicaux pour voter et des machines désinfectées après chaque vote.

"Nous avons mis en place un certain nombre de dispositions à la fois de prévention et d'hygiène exceptionnelles pour la bonne tenue des bureaux de vote", a indiqué dimanche l'actuelle maire (LR), Michèle Lutz, lors d'une conférence de presse tenue dans une école qui accueillera un bureau de vote.

Ces mesures seront appliquées lors des deux tours, les 15 et 22 mars.

"Protéger les électeurs" 

Concrètement, dans les 64 bureaux de vote mulhousiens, tous équipés de machines à voter électroniques, des gants chirurgicaux et du gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains seront mis à la disposition des électeurs.

Le nombre de personnes dans chaque bureau sera également limité et, après chaque vote, les machines seront systématiquement désinfectées, ainsi que les stylos servant aux électeurs à parapher les regitres et valider leur vote, a détaillé Sylvie Grisey, l'une des adjointes de Mme Lutz.

Des toilettes seront également systématiquement mises à la disposition des électeurs afin qu'ils puissent se savonner les mains avant ou après le vote, a précisé Michèle Lutz. "Nous mettons tout à disposition pour limiter tout risque de propagation" du virus, a insisté l'élue.

"Il s'agit de rassurer et de protéger et les électeurs et le personnel mobilisé à l'occasion de ces élections", selon Jean Rottner, 1er adjoint de Mme Lutz et président (LR) de la région Grand Est.

"Plan blanc"

Mulhouse est devenu l'un des plus importants foyer du coronavirus en France. Fin février, un rassemblement évangélique organisé dans la cité haut-rhinoise a généré des dizaines de contaminations au coronavirus dans toute la France, jusqu'en Guyanne.

L'hôpital de Mulhouse, où plusieurs personnes infectées par le virus sont hospitalisée, parmi lesquelles le député LR Jean-Luc Reitzer, est passé en "plan blanc", un dispositif de mobilisation maximale prévu pour faire face aux situations sanitaires exceptionnelles, a par ailleurs indiqué M. Rottner.

"Tout a été déprogrammé pour pouvoir accueillir dans les meilleures conditions possibles l'ensemble des patients qui souffriraient" du Covid-19, a-t-il poursuivi, assurant que "la situation (est) maîtrisée d'un point de vue hospitalier et sanitaire."
HS avec AFP