BFMTV

Mort de Valéry Giscard d'Estaing: Emmanuel Macron salue un homme "de progrès et de liberté"

Emmanuel Macron salue Valéry Giscard d'Estaing lors d'une réunion au Conseil constitutionnel, le 4 octobre 2018 à Paris.

Emmanuel Macron salue Valéry Giscard d'Estaing lors d'une réunion au Conseil constitutionnel, le 4 octobre 2018 à Paris. - Thomas SAMSON / POOL / AFP

L'actuel président de la République a rendu hommage à son prédécesseur, mort ce mercredi à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19.

Emmanuel Macron salue la mémoire de son prédécesseur. Dans un long message de condoléances communiqué dans la nuit par l'Élysée, l'actuel président de la République a rendu hommage à Valéry Giscard d'Estaing, mort ce mercredi soir à l'âge de 94 ans, évoquant un "immense serviteur de l'État" dont "le septennat transforma la France".

"Les orientations qu'il avait données à la France guident encore nos pas. Serviteur de l'État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la nation française", ajoute Emmanuel Macron.

>> EN DIRECT - Valéry Giscard d'Estaing est mort à 94 ans: suivez les réactions après le décès de l'ancien président de la République

"Il œuvra pour l'intérêt général pendant 65 ans"

Le chef de l'État liste les fonctions occupées par Valéry Giscard d'Estaing au cours de sa longue carrière politique: "inspecteur des finances, maire, député français et européen, ministre, président de région, membre du Conseil constitutionnel, académicien et Président de la République".

"Il œuvra ainsi pour l’intérêt général pendant 65 ans, à toutes les échelles de la Nation", commente Emmanuel Macron. "Qu’importait la fonction pourvu qu’il serve la France."

"Grand Européen et homme de lettres"

Le président de la République salue également "un grand Européen", qui a posé de nombreux "jalons" dans la construction européenne. Sur ce dossier, Emmanuel Macron célèbre "une vision qui porte haut et loin, et dont la ligne de mire, toujours, était l’intérêt de la France et de ses compatriote".

Enfin, l'actuel locataire de l'Élysée conclut en rappelant que Valéry Giscard d'Estaing était "un homme de lettre", élu à l'Académie française en 2003, "dont Maupassant et Baudelaire furent les guides indépassables". "Auteur d'essais, de romans et de mémoire", liste le président de la République, il "ne cessa jamais de cultiver l'amour de notre langue".

M.D. avec AFP