BFMTV

Mort de Simone Veil: Sibeth Ndiaye dément avoir écrit à un journaliste "yes, la meuf est dead"

Invitée sur BFMTV ce mercredi soir, la nouvelle porte-parole du gouvernement a de nouveau démenti avoir écrit le SMS "yes, la meuf est dead" pour annoncer la mort de Simone Veil à un journaliste en juin 2017.

Invitée du 19h Ruth Elkrief ce mercredi soir, la nouvelle porte-parole du gouvernement est revenue sur la polémique suscitée il y a quelques mois, lors de la mort de Simone Veil. Sibeth Ndiaye a nié avoir prononcé la petite phrase "yes, la meuf est dead" qui lui avait été attribuée à l'époque. 

"C'est complètement faux! Ce n'est pas du tout ce qui s'est passé", a réitéré Sibeth Ndiaye sur notre antenne ce mercredi soir.

En juin 2017, alors qu'elle était encore conseillère presse du président, un de ses SMS avait suscité l'indignation. De nombreux médias avaient attribué à Sibeth Ndiaye des propos particulièrement familiers sur la mort de Simone Veil. Cette proche du président avait été vivement critiquée pour avoir assuré à un journaliste, "yes. la meuf est dead". 

Or, d'après Checknews pour Libération, la conseillère presse d'Emmanuel Macron répondait à un journaliste concernant l'hommage national, en expliquant ne pas être au courant puisque "la meuf (était) morte depuis moins de 24 heures".

"C'était un échange privé"

"Je pense que c'est important de dire les choses et de rétablir les faits. Que se passe-t-il à ce moment-là? Simone Veil décède. Vous imaginez bien l'émoi que cela représente. Beaucoup de journalistes m'appellent, je reçois une centaine d'appels. Je ne peux pas répondre à tous, et j'envoie beaucoup de SMS. Un SMS très rapide part, moins de 2 heures après l'annonce du décès de Simone Veil", se souvient la porte-parole du gouvernement. 

"On me demande alors si elle (Simone Veil) va bénéficier de funérailles nationales, et je réponds 'je ne sais pas, la meuf est morte il y a moins de 24 heures'", explique Sibeth Ndiaye. "D'abord, c'était un échange privé qui n'avait pas vocation à être une expression publique. Parfois, vous êtes dans une expression plus familière. Ensuite, il ne s'agissait pas de manquer de respect mais d'aller vite, c'est aussi ce qui fait qu'on s'attache à moi. Je suis quelqu'un de direct et de très franc". 

La nouvelle porte-parole du gouvernement a finalement salué la mémoire de Simone Veil, soutenant ne pas avoir voulu lui manquer de respect. C'est "une grande dame en qui j'ai énormément d'admiration en tant que militante féministe depuis très longtemps. Ce qu'elle a réalisé en faveur de l'avortement a d'ailleurs matricé mon engagement", a-t-elle assuré sur notre antenne.

Jeanne Bulant