BFMTV

Morin : « Aucun contact direct, pas de demande de rançon »

-

- - -

Hervé Morin, ministre de la Défense, décrypte la complexité de la situation en Afghanistan où ont disparu deux journalistes français.

Hervé Morin, parlons de ces deux journalistes de France 3, dont on est sans nouvelles depuis plusieurs jours maintenant... Vous savez où ils sont ?

« On a une idée de la zone dans laquelle ils sont, en sachant que nous avons des informations contradictoires. Nous n'avons aucun contact direct, aucune revendication, pas de demande de rançon. La situation en Afghanistan est extrêmement compliquée. Quand nous utilisons, pour des raisons de facilité, le mot de Talibans, en fait on recouvre des choses différentes. Des groupes qui sont parfois en opposition les uns aux autres, le groupe du mollah Omar, le groupe Ekmatiar... Y'a beaucoup de groupes crapuleux qui sont là, d'abord et avant tout, pour avoir des zones d'influence pour la drogue, pour des trafics divers et variés. Il y a en plus l'échelon local, puis l'échelon régional... C'est donc extrêmement compliqué d'avoir une raison très précise de ce qui peut se passer lorsqu'il y a la disparition de deux de nos compatriotes. Nous essayons de recouper l'ensemble des informations que nous avons qui nous sont données par les Afghans pour l'essentiel et par nos sources de renseignements. On commence à avoir une idée de l'endroit où ils sont, mais nous n'avons aucune précision sur par qui et comment ils sont retenus. »

Pour retrouver l'ensemble du podcast de l'intervention de Hervé Morin, Cliquez ici

La rédaction-Bourdin & Co