BFMTV

Propos sur Hitler et les gens du voyage: 6 mois avec sursis requis contre Bourdouleix

BFMTV

Le parquet a requis jeudi six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende contre le député-maire de Cholet pour ses propos sur Hitler et les gens du voyage. Il est jugé pour "apologie de crime contre l'humanité" mais était absent de l'audience qui s'est ouverte ce jour.

Selon le procureur de la République, Yves Gambert, au tribunal de grande instance de Cholet, la phrase prononcée "est clairement apologétique (de crime contre l'Humanité, ndlr). On ne peut pas faire mieux. Elle exalte le crime commis, elle exprime le regret qu'on n'en ait pas tué assez".

Devant le tribunal, son avocat Me Pierre Brossard a argué qu'un "discours implique un public". Or selon lui, "quand Gilles Bourdouleix prononce sa phrase, il ne s'adresse à personne (...) il marmonne cette phrase. Marmonner c'est parler entre ses dents".

En juillet dernier, Gilles Boudouleix: "Comme quoi, Hitler, il n'en a peut-être pas tué assez..." au sujet d'un camp de gens du voyage installé sur sa commune. Enregistrée par un journaliste, la scène s'était déroulée alors que l'élu dialoguait vigoureusement avec les occupants du camp.

Gilles Bourdouleix, joint par BFMTV à l'époque, avait affirmé que ses propos avaient été déformés.