BFMTV

Borloo: dans l'entre-deux tours des municipales, choisir "au cas par cas"

Invité de France Inter lundi, Jean-Louis Borloo n'a pas exclu la possibilité d'alliances de l'UDI avec le FN.

Invité de France Inter lundi, Jean-Louis Borloo n'a pas exclu la possibilité d'alliances de l'UDI avec le FN. - -

Les élections municipales "ne sont pas des élections comme les autres", a fait remarquer le président de l'UDI.

Le président de l'UDI Jean-Louis Borloo a estimé lundi sur France Inter que le choix dans le cas d'un duel PS-FN dans l'entre-deux tours des municipales, devait se faire "au cas par cas".

L'ancien ministre faisait écho à la déclaration de François Fillon (UMP), conseillant, dans cette configuration, de voter "pour le moins sectaire", et "il peut arriver" que ce ne soit pas le socialiste.

"Pour le moins sectaire ? C'est sûr", a approuvé Jean-Louis Borloo. "Mais enfin, les souvenirs que nous avons des villes gérées par le Front national ne nous font pas penser à de l'ouverture d'esprit".

Des élections "moins politisées" que les autres?

"Les élections municipales sont moins politisées que les autres", a analysé le dirigeant centriste. "Pour conduire une ville, il faut être extrêmement tolérant, fédérer des gens d'opinions différentes. C'est plus facile avec des gens de gauche qu'avec le Front national".

"Il faut regarder au cas par cas", a recommandé Jean-Louis Borloo, en répétant que les municipales "ne sont pas des élections comme les autres".

Le ministre PS Vincent Peillon a accusé lundi l'ex-chef de gouvernement d'avoir "dérapé" et d'avoir eu "tort" de suggérer une "équivalence" entre PS et FN.

D. N. avec AFP