BFMTV

Mis en examen, Richard Ferrand rattrapé par ses anciens tweets critiques envers François Fillon

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand - Ludovic Marin - AFP

En 2017, celui qui était alors secrétaire général de LaREM avait vivement critiqué François Fillon pour ses démêlés judiciaires.

Mis en examen ce mercredi soir pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne, le président LaREM de l'Assemblée nationale Richard Ferrand s'est estimé "déterminé à poursuivre (sa) mission" à la chambre basse. Et l'éphémère Ministre de la Cohésion des territoires a depuis reçu le soutien de l'Elysée, qui indique qu'il "dispose de toute la confiance du président de la République".

Sur les réseaux sociaux, ces dernières avancées n'ont pas manqué de faire réagir les internautes, qui ont exhumé de vieux tweets de Richard Ferrand. En 2017, en pleine campagne présidentielle, celui qui était alors secrétaire général de LaREM avait vivement critiqué François Fillon. Mis en examen, le candidat des Républicains avait selon lui "perdu toute autorité morale".

Logiquement, ce voyage dans le passé n'a pas manqué de faire réagir la classe politique, et en particulier à droite, où plusieurs députés ont ironisé de la situation. L'élu de l'Aisne, Julien Dive, a par exemple repris l'un des tweets de Richard Ferrand, en l'actualisant avec la mise en examen de ce dernier.

De son côté, Julien Aubert, député du Vaucluse, appelle le président de l'Assemblée nationale à démissionner, dénonçant lui aussi "le décalage entre ses propos d'hier sur François Fillon et (ceux) d'aujourd'hui".

Hugo Septier