Mélenchon sur Quimper: les "esclaves" marchent pour leurs "maîtres"

Votre opinion

Postez un commentaire