Édouard Philippe
 

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé "une réflexion sans tabou" sur le futur des études de médecine.  Dans le viseur,  le "numerus clausus" qui limite le nombre d'étudiants en deuxième année.

Votre opinion

Postez un commentaire