French Junior Minister for Gender Equality Marlene Schiappa speaks during a session of questions to the government at the French National Assembly, in Paris, on May 15, 2018. 
CHRISTOPHE SIMON / AFP
 

Les détracteurs de cet article craignent qu'il favorise la correctionnalisation des viols sur mineurs, qui seraient jugés comme des délits d'atteinte sexuelle avec pénétration, et non plus comme des crimes aux assises. 

Votre opinion

Postez un commentaire