× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Emmanuel Macron va parler sécurité à Toulon.
 

Emmanuel Macron est en meeting ce samedi à Toulon. L'occasion pour le représentant du mouvement En Marche! de s'expliquer sur ses différentes déclarations de cette semaine qui ont provoqué la polémique.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • mrcjnthibault
    mrcjnthibault     

    Sortez de ce corps d'ado Brigitte C et Francois H !!!!!!!!

  • vauban
    vauban     

    il n'en restent plus beaucoup de ces ennemis jurés de De Gaulle peut-être un demi million.....

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Une nouvelle ère va être votée dans quelques mois,il faut s'attendre a des changements drastiques ,que l'on veuille ou non,les réformes vont devoirs s'appliquer pour sauver ce pays qui décline,changer les mentalités politiques,changements dans notre quotidien,penser,acheter,manger français,la France peut avec ses produits vivre sans faire venir d'ailleurs ce qu'elle produit,ne plus ouvrir nos frontières,assez d'assistanat ,assez de l'AME,du tout gratuit pour les étrangers qui n'apportent rien,mais qui profitent de la bienveillance du pays,pensons à nos soldats,police,gendarmerie,doivent être respectés,ne pas oublier qu'ils représentent la loi,pour ceux qui ne la respectent pas,les valises,la paix et l'ordre doivent régner,et la justice doit s'y conformer.

    bergheim
    bergheim      (réponse à mirabelle57)

    Fabien Engelmann Le maire d’Hayange a été placé en garde à vue cette semaine par les hommes du SRPJ de Nancy qui croulent sous les dénonciations et les plaintes déposées à l’encontre de l’élu du Front national. Cette fois, il s’agit d’une histoire de marché public

    mirabelle57
    mirabelle57      (réponse à bergheim)

    Je m'en fou du maire d'Hayange,et Macron qui dépensait 500 euros de frais en bouche par jour pendant 8 mois aux frais des contribuables,cela m'intéresse plus que les marchés du maire.

    bergheim
    bergheim      (réponse à mirabelle57)

    Fabien Engelmann Le maire d’Hayange a été placé en garde à vue cette semaine par les hommes du SRPJ de Nancy qui croulent sous les dénonciations et les plaintes déposées à l’encontre de l’élu du Front national. Cette fois, il s’agit d’une histoire de marché public

  • Facebook-1562392823788944
    Facebook-1562392823788944     

    Macron lance des débats sur des sujets dont les ressentiments restent très vivaces ,et où la République est interpellée ou pire soupçonnée de fuir ses responsabilités.Il faut aussi qu'il aborde des sujets plus quotidiens.,dans les deux mois qui viennent;La campagne n'est même pas commençée!

    bergheim
    bergheim      (réponse à Facebook-1562392823788944)

    mais non, les jeunes s'en moquent complètement, pour certains c'est de l'histoire ancienne, les autres ne savent même pas que ça a existé.

  • sonntag67
    sonntag67     


    Il nous faut un président progressiste et libéral qui nous fasse passer en tête des pays européen en cinq ans. Nous n’avons surtout pas besoin d’un président qui a une affaire judiciaire en cours ce qui rendrait la France incrédible à l’international. Bref il nous faut un président qui n’est pas encroûté dans la politique politicienne depuis des lustres, un homme qui pense à l’avenir de notre jeunesse, en un seul mot, il nous faut Macron.

  • beaudolo
    beaudolo     

    En réalité, et en dépit des affaires, des partis, des discours, pour les Français les choses sont d’une extrême simplicité. En mai 2017 ils auront à choisir entre le réformisme ou le populisme. Le réformisme permettra à la France de se redresser et de redevenir une des premières puissances en Europe mais aussi dans le monde de retrouver sa prospérité, de réduire le chômage, etc… mais cela passera, dans l’immédiat, par la mise en œuvre de réformes douloureuses, impopulaires mais indispensables pour notre survie et celles des générations futures. Le populisme c’est l’inverse. Le pouvoir recherche à ne pas déranger le plus possible , à plaire à tout le monde, son objectif n’est pas la sauvegarde du pays mais bien la préservation de ses avantages, la sauvegarde de ses emplois à lui !
    On est en démocratie, le peuple choisira mais ceux qui préfèreront la deuxième solution n’assumerons pas l’avenir des générations futures !

  • Vinals
    Vinals     

    Il est mort, les électeurs ont enfin compris que celui qui porte aujourd'hui le fardeau du quinquénat de Hollande c'est lui.... Adulé par les médias bobos, les francais ont enfin compris que c'était un leurre..... Il est capable de dire tout et son contraire, tel que sur le mariage pour tous, sur la colonisation, etc...

Votre réponse
Postez un commentaire