Jean-Paul Delevoye,  le président de la commission nationale d'investiture d'En Marche!.
 

Le président de la commission nationale d'investiture d'En Marche! estime que derrière la candidature de Manuel Valls, il y a celles de députés "qui ont peur de perdre" et assure que le mouvement n'a pas vocation "à recycler".

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Arleco
    Arleco     

    Qui a envie de revoir sa tête dans le paysage politique ?!?! Il ne veut pas comprendre ...

  • mop2013
    mop2013     

    Tout est question de subventions, et faire voir qu'on ne veut pas recycler, tu parles...Macron a changé d'avis car si un candidat n'est pas dans son nouveau parti il n'a pas les subventions qui vont avec...Quand Valls ne sera plus PS mais dans La république en marche il sera investi...

  • eldoudos
    eldoudos     

    Il vient nous faire des leçons de démocratie, lui qui s'est assis sur une pétition de 700 000 personnes (qu'on soit d'accord ou pas) ? Qu'il dégage aussi, il a suffisamment profité du système.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Règlement de compte,Valls n'a cessé d'humilier Macron,le petit toréador a été blessé,l'agonie politique commence.Bon débarras.

    bergheim
    bergheim      (réponse à mirabelle57)

    règlements de comptes au FN c'est trop bon

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Règlement de compte,Valls n'a cessé d'humilier Macron,le petit toréador a été blessé,l'agonie politique commence.Bon débarras.

    bergheim
    bergheim      (réponse à mirabelle57)

    règlements de comptes au FN c'est trop bon

  • Inestal Guy
    Inestal Guy     

    C'est pathétique ces mêmes politiques qui pondent des lois pour un licenciement plus facile pour les entreprises se mettent à ramper pour ne pas perdre à leur tour leur boulot !

  • GAUBY
    GAUBY     

    Attention à l'arrogance du clan Macron !!!!

  • Barssouk
    Barssouk     

    Qu'il reste dans sa tanière. Normal qu'on ne veuille de lui nulle part. Il n'a rien fait, que du blablabla, aucune réforme, la stagnation et même le recul. A chaque fois qu'il y a eu un attentat ou des dégradations, tout ce qu'il sait dire c'est: "nous condamnons fermement..blabla. Aucun acte, aucune arrestation, aucun emprisonnement. Laxisme total

  • Picto
    Picto     

    J'ai pas compris : est il encore ou PS ou pas ?
    S'il avait quitté le PS, pourquoi ne serait il pas compatible ?

  • vauban
    vauban     

    abolition des privilèges 5 août 1789

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire