× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Manuel Valls sur BFMTV et RMC
 

L'ancien Premier ministre votera Emmanuel Macron le 23 avril 2017 lors du premier tour de la présidentielle. Pourtant, "ce n'est pas un ralliement" mais "une prise de position responsable" face au danger du Front national, a-t-il assuré.

Votre opinion

Postez un commentaire

52 opinions
  • citoyen du monde
    citoyen du monde     

    Il a creusé sa tombe tout seul .Franchement c'est minable , pitoyable, écœurant, je vais vomir.BENOIT HAMON PRESIDENT

  • Anndé JP
    Anndé JP     

    Voici donc un homme qui, en trois ans, a gagné près de 2.500 € par jour, dimanches compris, et qui déclare un patrimoine net de 156.160 €.
    François Teutsch
    Avocat


    La presse a beau mener une campagne acharnée en faveur d’Emmanuel Macron, la question de son patrimoine et de la manière dont le candidat des milieux d’affaires et des banques gère son argent pourrait presque faire passer l’affaire Fillon pour une contravention de stationnement.

    L’ancien ministre, né en 1978, a touché des revenus de fonctionnaire jusqu’à son embauche par la banque Rothschild en 2010. Il a donc nécessairement été contraint de mener un train de vie conforme à des revenus normaux. Cela ne l’a pas empêché d’acheter, en 2007, un appartement pour un million d’euros, totalement hors de proportion avec ses revenus, financés par l’emprunt auprès d’une banque (900.000 €) mais également auprès d’un ami suffisamment clairvoyant pour savoir qu’il serait embauché quatre ans plus tard dans une banque où il gagnerait plus d’un million d’euros par an… Selon l’IREF (Institut de recherches économiques et fiscales ), « monsieur Macron a gagné 2.748.065 € chez Rothschild entre 2010 et 2012. Lors de l’entrée en vigueur de la loi sur la transparence, il déclare, le 24 octobre 2014, à la Haute Autorité un patrimoine net de moins de 156.160 € ».

    Explications embrouillées du candidat : « Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts. ». Sauf que le revenu déclaré est un revenu net d’impôts, ce qui représente une différence considérable.
    L’ancien ministre de l’Économie et des Finances semble fâché avec la comptabilité…

    Puis, en se lançant dans une autre explication relative aux travaux réalisés pour 500.000 € dans la maison de sa femme, Macron oublie que, dans ce cas – séparation de biens oblige -, il devrait comptabiliser dans son patrimoine une créance sur son épouse du même montant. Tout chef d’entreprise sait qu’une créance est un élément d’actif qui figure comme tel au bilan. C’est même le b.a.-ba de la comptabilité…

    Voici donc un homme qui, en trois ans, a gagné près de 2.500 € par jour, dimanches compris, et qui déclare un patrimoine net de 156.160 €. Cela entraîne plusieurs questions :

    Soit monsieur Macron a adopté un train de vie dispendieux l’amenant à dépenser deux mois de SMIC par jour, ce qui est tellement indécent pour un candidat à la fonction suprême qu’il devrait de lui-même rougir de se présenter devant des électeurs dont le revenu mensuel moyen est de 2.225 €, pour les seuls salariés.

    Soit le jeune loup de la politique est incapable de comptabiliser correctement ses revenus et son patrimoine, ce qui laisse sceptique sur ses capacités à diriger un État comme la France.

    Soit, enfin, sa déclaration n’est pas sincère. Et là, il s’expose à des sanctions pénales lourdes : trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende, l’interdiction des droits civiques, ainsi que l’interdiction d’exercer une fonction publique. De quoi ruiner sa carrière politique.

    Par chance pour lui, l’association Anticor, bien connue de madame Taubira, a « dénoncé » cette anomalie à la HATVP, qui s’est empressée de conclure qu’il n’y avait pas lieu à poursuivre l’intéressé.

    Macron n’est pas Fillon. Il peut sans doute dormir tranquille, tant que la presse ne fera pas son travail et fermera les yeux sur celui qu’elle a d’ores et déjà décidé de faire élire. On se demande pourquoi Le Canard met sa tête sous son aile…

    Ainsi vont les relations incestueuses entre la presse et le monde politique.

  • Anndé JP
    Anndé JP     

    > Objet : ENTREPRISE DE MANIPULATION
    > Petit « e-manuel » Macron pour la manipulation des foules et la
    > création d’ambiances artificielles à l’usage des gogos de votants
    > le jeudi 16 février 2017.
    >
    > Je vais vous décortiquer la façon dont on crée l'événement totalement
    > artificiel qu'est un meeting d'Emmanuel Macron.
    >
    > Meeting du 4 Février à Lyon. On a peine à le croire, et pourtant c'est
    > ainsi. On ne sait s'il faut en rire ou en pleurer. Ou en vomir. Vous
    > verrez comment des jeunes munis d'I-phones, de T-shirts et de drapeaux
    > ont été convoqués et littéralement soudoyés pour obéir à des consignes
    > envoyées par texto tout le long du meeting.
    >
    > Tout est factice, tout est artificiel, rien n'est spontané, ni les
    > cris, ni les slogans, ni les drapeaux agités (ni surtout l'adulation
    > affichée). Soros ne ferait pas mieux. Si vous avez un moment à perdre,
    > étudiez aussi chacune des phrases du candidat : c'est d'un vide
    > sidéral, mais chaque fois, la foule applaudit, obéissant à la consigne
    > des texto.
    >
    > Mon vœu le plus cher est que le bon sens et la raison des français
    > nous débarrassent de cette potiche vide, parce qu'ils auront compris
    > au travers de cette vidéo toute l'inanité de ce faisan.
    >
    > Pour rejoindre la "team ambiance" de Macron, il suffit de remplir un
    > e-formulaire."Bonjour ! Merci de participer au meeting."
    >
    > Là, on clique sur : "J'ambiance la salle" - "Es-tu intéressé pour
    > participer spécialement à l'ambiance de la salle ? – « oui-non."
    >
    > La veille du meeting, un e-mail est envoyé pour demander aux inscrits
    > de venir 1h30' plus tôt. Le but est de les placer en priorité dans la
    > salle avec des instructions. La communication pendant le meeting se
    > fait grâce à l'application "télégramme". Les instructions sont
    > envoyées sur les Smartphones des participants :
    >
    > -Texto : "Bonjour à tous ! Un grand merci pour avoir rejoint l'équipe
    > ambiance ! On compte sur vous pour que ce soit la folie ! On va mettre
    > le feu ! (émoticônes flamme) Plus d'infos à-venir !"
    >
    > -Texto :"merci de bien regarder les messages pendant le discours"
    >
    > Ainsi les ordres sont reçus discrètement et instantanément tout au
    > long du meeting.-Texto :"Ca va commencer vers 15h30-16h. On espère que
    > vous êtes confortablement installé (sans s) ! Tout au long du meeting,
    > on vous enverras (sic ! avec s) des consignes pour mettre le feu à la
    > salle (émoticône flamme) !! Il va falloir être à fond, on veut vous
    > entendre applaudir, chanter à coup de "Macron Président", "en Marche",
    > etc.… TOUT, absolument tout ce qui pourrait mettre le feu à cette
    > salle est permis, alors lâchez-vous ! Les « help ers », si vous n'êtes
    > pas staffés, vous êtes invités à vous gindre à nous ! Bon meeting à
    > tous !
    >
    > C'est parti : -Texto :"A droite d'Emmanuel macaron, on se bouge, on met le feu !
    >
    > E. MACRON s'exprime :" Bonjours à toutes et toutous (sic) " La salle
    > est pleine à l'heure où on se parle" - texto : "Plus fort à droite"
    >
    > EM :"8000 personne, et vous êtes me dit-on 8000 personnes dehors" (en
    > fait, tout est presque silencieux)
    >
    > -texto : "on vous entend toujours pas, là-bas ! Il faut suivre !
    >
    > -Texto : "Programme - Gérard Colomb- vidéo de deux minutes- arrivée d'EM"
    >
    > - Texto "Je vous indiquerai l'arrivée de Macron 2 minutes avant"
    >
    > Colomb vocifère dans la salle… Texto :" Macron président ! Macron président !"
    >
    > Colomb vocifère… -Texto : "applaudissements ! GOOOOOO !"
    >
    > Colomb vocifère… - Texto :" Quand vous êtes chaud--- ON VA GA GNER, ON
    > VA GA GNER" - Texto :" Top, Bravo !"

  • Cador
    Cador     

    M. Valls, c'est juste un Profiteur qui grignote à d'autres râteliers pourvu qu'il ait une place de choix. Il joue à quitte ou double. Quant à Macron, cela n'engage que Lui d'accepter...ou pas. Le temps le lui dira.

  • papou5201
    papou5201     

    Il a compris dans quel sens le vent tournait !!!!!!!!!!

  • patlafraise38
    patlafraise38     

    Impressionnant, ce personnage n'a même pas de métier........en France on peut être premier ministre sans jamais avoir travaillé de sa vie, il n'a fait que de la politique, il ne sait pas ce que sait que de se lever le matin pour 1500 euros par mois. Faut virer tout ces bon à rien.

  • POC62
    POC62     

    en ce qui me concerne Macron a perdu mon vote avec le ralliement de Vals. et mon objectif ce sera de convaincre ma famille( épouse + 4 enfants mariés) d'en faire de même.

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à POC62)

    je n'ai pas besoin de convaincre ma famille de voter pour Macron, elle l'est déjà .

    chris-off
    chris-off      (réponse à sonntag67)

    J' espère que ce n'est pas pour vous retrancher sur hamon !!!

  • unique arthur
    unique arthur     

    Le soutien de valls est un coup de poignard dans le dos comme seul savent le faire les traîtres. Nombreux sont les électeurs qui de ce fait, n'iront pas voter Macron. Ce soutien annule en quelque sorte l'handicap de Fillon. Merci au matador !!!!

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à unique arthur)

    mais si la majorité des électeurs PS votent Macron, Fillon récolte des voix de nulle part.

  • boulette34
    boulette34     

    la fin du PS , un grand moment de jouissance en ce qui me concerne

    bergheim
    bergheim      (réponse à boulette34)

    et la fin des LR
    Macron gagne le match.

  • boulette34
    boulette34     

    la fin du PS une délectation

    bergheim
    bergheim      (réponse à boulette34)

    et la fin des LR
    Macron gagne le match.

Lire la suite des opinions (52)

Votre réponse
Postez un commentaire