Mantes-la-Jolie: Castaner reconnaît "des images dures" mais met lui aussi l'accent sur le "contexte"

Christophe Castaner
 

Le ministre de l'Intérieur a fait état de 151 interpellations à Mantes-la-Jolie jeudi. Les images de jeunes gens à genoux, certains les mains sur la tête, surveillés par les policiers ont fait vivement réagir. 

Votre opinion

Postez un commentaire