BFMTV

Manifs pour tous : « Cette situation ne peut pas continuer », dit Marine Le Pen sur RMC

Marine Le Pen, la présidente du Front national, souhaite que le président ne puisse pas aller en justice durant son mandat.

Marine Le Pen, la présidente du Front national, souhaite que le président ne puisse pas aller en justice durant son mandat. - -

Ce lundi matin, Jean-Jacques Bourdin recevait Marine Le Pen. La présidente du Front national est revenue sur la Manif pour tous, la rémunération des patrons du privé ou encore sur la moralisation de la vie politique.

Invitée sur RMC ce lundi matin, Marine Le Pen a abordé les divisions au sein du FN concernant le mariage pour tous. La présidente du Front national n’a pas défilé dimanche mais promet d’abroger la loi si elle arrive au pouvoir. Le Front national se prépare aussi pour les municipales de 2014, alors que Frigide Barjot pourrait présenter des listes concurrentes.

L’affaire Tapie-Lagarde :

8h52 - Marine Le Pen : « Bercy doit évidemment se porter partie civile. C’est une belle escroquerie. J’ai été la première à dénoncer cet arbitrage qui apparaissait comme une manœuvre entre l’Etat et monsieur Tapie. Je n’ai jamais vu un tel arbitrage. Je crois que les Français ont été volés dans cette affaire ».

Sur l’attaque d’un militaire dans le quartier de la Défense :

8h49 - Marine Le Pen : « Je ne dis pas que l’Islam est une religion de haine, mais les fondamentalistes veulent imposer la charia. Des musulmans français peuvent parfaitement se soumettre à l’intégralité des règles et valeurs françaises. Mais il existe des groupes politico religieux qui oeuvrent, se développent, s’enracinent, et contre lesquels rien n’est fait. Saïd Harif est passé en procès pour avoir projeté un attentat à Paris, il est en résidence surveillée, et on paye pour ça. On les renvoie dans leur pays, on dit à l’Union européenne de s’occuper de ses affaires, s’ils sont menacés de mort en Algérie je m’en moque ».

La ministre Najat Vallaud-Belkacem a rendu hommage à Jeanne d’Arc. Le fait qu’elle soit musulmane a choqué certaines personnes :

8h47 - Marine Le Pen : « Ça ne me choque pas du tout. Je suis très heureuse que des ministres réhabilitent Jeanne d’Arc ».

Sur l’ouverture des discussions avec les exilés fiscaux :

8h46 - Marine Le Pen : « Ce n’est pas une amnistie fiscale. Mais on est dans la contradiction, car ces gens sont pour l’ouverture des frontières, c’est une contrepartie ».

Sur la rémunération des patrons du privé. Le gouvernement ne devrait pas légiférer :

8h45 - Marine Le Pen : « C’était une promesse de campagne de François Hollande. Ils ont déposé les armes, ou plutôt le cure-dent, avant même la bataille ».

L’ancien maire socialiste d’Hénin-Beaumont devant la justice pour détournement de fonds. Il appelle François Hollande à témoigner :

8h43 - Marine Le Pen : « Le président de la République doit être préservé de toute action judiciaire pendant le cours de son mandat. Sinon, n’importe quel juge peut essayer de l’atteindre et abîmer l’image de la France. Mais c’est toute la fédération du Pas-de-Calais qui est corrompue. Monsieur Hollande ne pouvait pas ignorer ce qu’il se passait ».

« Dictature socialiste », comme le disaient les manifestants ?

8h42 - Marine Le Pen : « C’est réducteur, c’est un slogan. Mais tout est fait depuis 30 ans pour empêcher que l’intégralité du peuple ait ses représentants ».

300 interpellations après les violences en marge de La Manif pour tous :

8h40 - Marine Le Pen : « J’aurais bien aimé qu’il y ait eu 300 arrestations aussi quand les bandes venues de banlieues sont venues saccager Paris après la victoire du PSG. Mais je condamne, c'est inadmissible ».

8h39 - Marine Le Pen : « Nous n’avons jamais cherché à récupérer la manif pour tous. La manière dont Jean-François Copé est arrivé à la manifestation n’a pas dû plaire à tout le monde. Il y a eu volonté de récupération. Nous laissons libres nos élus de participer s’ils le souhaitent ».

La Manif pour tous veut faire signer une charte aux candidats pour les municipales, où ils s’engagent contre le mariage pour tous. Sinon, l’association présentera des candidats en face :

8h38 - Marine Le Pen : « Elle a le droit de le faire, mais je ne suis pas sûre qu’elle recueille un écho certain si elle se lance en politique. Quand on se présente, c’est pour une politique générale ».

Sur les manifs pour tous :

8h36 - Marine Le Pen : « L’ensemble des acteurs sont conscients que cette situation ne peut pas continuer, même si la grogne demeure. Il n’y a pas que ce sujet : l’aggravation du pouvoir d’achat, des actes de terrorisme, et d’une immigration hors-contrôle ».

Retrouvez aussi le direct de Bourdin & Co de ce lundi.

dossier :

Marine Le Pen

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin