BFMTV

Manifestation pour Génération identitaire: Jean-Marie Le Pen critique la décision de Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine, actuelle présidente du FN.

Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine, actuelle présidente du FN. - -

La présidente du Rassemblement national (anciennement Front national) a interdit à ses cadres de manifester en soutien à Génération identitaire, groupuscule dont la dissolution a été enclenchée. Une décision fustigée par son père, co-fondateur du FN.

Le mouvement Génération identitaire organise ce samedi à Paris une manifestation contre sa dissolution annoncée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Un rendez-vous qui ravive les tensions au sein du clan Le Pen: le co-fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a selon nos informations que très peu goûté la manière dont sa fille, Marine Le Pen, aborde ce rassemblement.

Le finaliste de l'élection présidentielle de 2002 a ainsi fait savoir qu’il "n’apprécie pas du tout que le RN [Rassemblement national, successeur du Front national, NDLR] ait interdit à ses cadres" de s'y rendre. Le Pen père précise par ailleurs qu'il sera lui-même représenté par "plusieurs de ses proches" lors de cette manifestation.

"On s'est déjà exprimé sur le sujet"

Comme l'expliquait le journaliste du Figaro Charles Sapin, la direction du Rassemblement national avait demandé à ses cadres de ne pas se rendre sur place. Selon un cadre du parti, "notre présence n’est pas vraiment utile. Les manifestations, c’est pas notre truc. D’autant qu’on s’est déjà exprimé sur le sujet."

En revanche, le RN avait émis un communiqué pour condamner la décision de dissolution de Génération identitaire, soulignant une "décision politique" et "une dangereuse atteinte aux libertés fondamentales".

"Une association n’a pas à plaire ou déplaire à l’opposition, pas plus qu’au gouvernement", avait alors dit Marine Le Pen.

Philippe Corbé avec Hugo Septier