BFMTV

Manifestation: Cazeneuve "comprend l'exaspération" des policiers mais les rappelle à leur "déontologie"

Bernard Cazeneuve a réagi au sujet de la manifestation nocturne des policiers qui ont exprimé leur mal-être, dans la nuit de lundi à mardi.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé ce mardi comprendre "l'exaspération" des policiers qui ont défilé en pleine nuit à Paris pour exprimer leur ras-le-bol, mais les a rappelés à la "déontologie" de leur profession.

"Ils manifestent une exaspération que je comprends, même si je leur dis très clairement qu'on ne peut pas, quand on est policier, défiler avec des voitures de police et des gyrophares parce que ce n'est pas conforme à ce qu'est la déontologie de la police dans la République", a affirmé le ministre lors des questions d'actualité au gouvernement au Sénat.

Des réponses publiques contrastées après la manifestation

Parallèlement, le Premier ministre s'est lui aussi exprimé en direction, entre autres, des forces de l'ordre. Il a ainsi réaffirmé le soutien du gouvernement abondamment exprimé après l'attaque du 8 octobre à Viry-Châtillon: "L'État poursuivra sans relâche ceux qui s'en prennent à nos professeurs, nos écoles, nos forces de l'ordre".

Les manifestants impromptus sont cependant dans le viseur de leur administration. La "police des polices" (IGPN) va enquêter sur "les manquements individuels aux règles statutaires" après cette manifestation sur les Champs-Élysées, a annoncé ce 18 octobre le directeur général de la police nationale Jean-Marc Falcone. Les manifestants "fragilisent la police nationale" ainsi que "chaque policier", a-t-il asséné.

A.Mi avec AFP