BFMTV

Malversations présumées dans les musées marseillais

Deux agents des musées de Marseille ont été mis en examen et écroués pour des détournements présumés de fonds publics lors de plusieurs expositions organisées dans la cité phocéenne. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

Deux agents des musées de Marseille ont été mis en examen et écroués pour des détournements présumés de fonds publics lors de plusieurs expositions organisées dans la cité phocéenne. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard - -

MARSEILLE - Deux agents des musées de Marseille ont été mis en examen et écroués pour des détournements présumés de fonds publics lors de plusieurs...

MARSEILLE (Reuters) - Deux agents des musées de Marseille ont été mis en examen et écroués pour des détournements présumés de fonds publics lors de plusieurs expositions organisées dans la cité phocéenne, apprend-on de source judiciaire.

Ils ont été mis en examen pour "détournements de fonds publics, recel, escroquerie et menaces" et écroués.

Quatre caissières officiant dans les musées de la ville ont également été mises en examen pour les mêmes motifs mais laissées libres sous contrôle judiciaire.

Selon La Provence qui a révélé l'affaire, le dispositif mis en place s'appuyait sur la vente de billets gratuits par les caissières indélicates et par la location non officiellement enregistrée d'audio-guides qui permettent de suivre les visites à l'aide d'un commentaire enregistré.

L'enquête préliminaire menée par la brigade financière de la police judiciaire aurait permis de chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d'euros les malversations présumées lors des dernières grandes expositions organisées à Marseille : "Van Gogh-Monticelli" au Centre de la Vieille Charité et "De la scène au tableau" au musée Cantini.

Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet