BFMTV

Macron reconnaît avoir "déraillé" lors de son meeting porte de Versailles à Paris

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - Benjamin Cremel - AFP

On se souvient de ses hurlements enthousiastes, galvanisé par la foule. Le meeting d'Emmanuel Macron, le 10 décembre dernier, a laissé des traces. L'intéressé est d'ailleurs le premier à l'admettre: ce soir-là, il avait un peu "déraillé". C'est ce qu'il a reconnu dans l'émission Quotidien ce lundi soir.

"J'ai pris des cours pour apprendre à poser ma voix", poursuit-il. "J'ai un défaut (...) Je ne lâche pas le micro quand on me le donne. Et quand on fait un discours, personne ne vous le reprend (...) Là, porte de Versailles, au bout d'1h45 de discours, quand il faut envoyer, ce n'est pas facile!", explique le candidat qui reconnaît que son hurlement "n'était pas naturel". "Mais j'ai répété plusieurs fois avec un chanteur d'art lyrique. J'ai beaucoup appris avec lui".

A. K.