BFMTV

"Macron ne comprend pas les petites gens": Pinault déplore une polémique "excessive et tellement désolante"

’ancien PDG de Kering, François Pinault.

’ancien PDG de Kering, François Pinault. - Loïc Venance - AFP

Le milliardaire veut, dans le JDD, rétablir la vérité sur la "petite phrase largement tronquée" qui a agité la majorité.

Une polémique "excessive et tellement désolante". C'est pas ces mots que François Pinault, milliardaire fondateur du groupe de luxe Kering, revient dans le Journal du dimanche sur la "petite phrase (selon lui) largement tronquée" qui a suscité un tollé dans la majorité présidentielle. Dans M. le magazine du journal Le Monde, un article lui prêtait la phrase suivante: "Macron ne comprend pas les petites gens". 

Mais François Pinault veut corriger le tir. Il déclare ce dimanche: "Chacun sait que j’ai la plus grande admiration pour l’action conduite par le Président depuis son arrivée à la tête de l’État et il sait, mieux que quiconque, que le redressement du pays ne peut se faire sans avoir à cœur la situation des plus ­démunis."

Petite phrase contre petite phrase

Après le président du groupe LREM à l'Assemblée Richard Ferrand vendredi, le porte-parole du gouvernement avait sèchement répondu samedi matin, sur Europe 1, puis sur notre plateau, à l'ancien capitaine d'industrie. Il s'étonnait que la critique vienne d'une personne "qui pendant longtemps n'a pas payé d'impôts". "Je préfère en rire, je ne peux pas croire une seconde qu'il soit sérieux", avait-il ajouté.

En 1999, le Canard enchaîné avait révélé que François Pinault avait échappé à l'impôt sur la fortune en 1997 via un système de déductions. En 2002, le milliardaire avait versé 450 millions d'euros au fisc pour apurer un certain nombre de montages financiers litigieux, dans le cadre de la donation-partage de son groupe à ses enfants. 

David Namias