Emmanuel Macron dans un élevage porcin le 17 janvier 2017, à Moustoir-Remungol
 

Alors que le chef de l'État se rendra samedi au Salon de l'agriculture, tour d'horizon des points de crispation qui entretiennent la méfiance des agriculteurs à l'égard du président et de son gouvernement.

Votre opinion

Postez un commentaire