BFMTV

LR: le nombre d'adhérents en chute, les Alpes-Maritimes première fédération

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Alors que l'élection visant à renouveler le panel de présidents de fédérations départementales approche chez les Républicains, les effectifs de celles-ci ont filtré ce jeudi dans L'Opinion. Il apparaît que les défaites successives, la concurrence de "La République en marche" ont largement mis à mal la base. Les Alpes-Maritimes deviennent la fédération la plus importante du parti.

On savait que nombre de figures des Républicains, à commencer par l'actuel Premier ministre Edouard Philippe, avaient basculé pour se rapprocher de la "République en marche", quand d'autres, comme Xavier Bertrand, avaient claqué la porte du parti sans en ouvrir une autre. Il apparaît ce jeudi que les défaites successives à la présidentielle, marquée par l'affaire Fillon, aux législatives, et la concurrence politique de "La République en marche", majorité d'un gouvernement emmené par un homme de droite, ont laissé des traces du côté du peloton des militants. 

Une baisse générale 

L'Opinion publie en effet les effectifs des fédérations départementales, dont la connaissance a été rendue possible par l'établissement des listes électorales en vue du scrutin visant à renouveler leurs présidents, et note leur net affaiblissement. Ainsi, au 13 septembre dernier, ils étaient entre 120.000 et 130.000 militants. C'est peu, d'autant qu'ils étaient 238.208 au 31 décembre 2015. Fin 2017, le parti revendiquait encore 150.000 militants et, à la même date, 234.908 avaient été appelés à élire son nouveau président le 10 décembre dernier, dans la mesure où le scrutin concernait les individus à jour de cotisation au 31 décembre 2016 ou au 30 juin 2017. 99.597 avaient participé à ce rendez-vous qui a vu Laurent Wauquiez être porté à la tête de la principale formation de la droite. 

Selon L'Opinion, c'est d'ailleurs cette élection qui aurait permis d'endiguer la vague de départs des militants. Celle-ci reste cependant très sensible partout... sauf dans la fédération des Alpes-Maritimes où le nombre d'encartés est passé de 10.491 en décembre 2017 à 10.620 actuellement. Cette statistique en fait désormais la plus importante fédération de LR. Eric Ciotti, sur Europe 1 ce jeudi et qui s'apprête à diriger cette instance, s'est félicité de celle-ci attribuant cette réussite à sa ligne politique: "Quand on est clair, on convainc, on rassemble, et on fédère". 

Mais les raisons de sourire chez les Républicains ne dépassent pas Cannes et le massif de l'Estérel. En effet, l'écroulement des affiliés se constate dans tous les autres départements. A Paris, où 17.000 personnes avaient été appelés à voter le 10 décembre 2017, on ne compte plus que 6.099 membres. Dans le Nord, ils ne sont plus que 2.120 à se serrer les coudes là où ils étaient encore 5.000 il y a peu de mois. En Gironde? 2.039 contre 5.604. 

Robin Verner