En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Loi Travail: Gérard Filoche compare Manuel Valls à Vladimir Poutine
 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • dani42
    dani42     

    Pourquoi insulter Poutine ?

  • beaudolo
    beaudolo     

    ça y est, les commentaires , c'est déjà fini?

  • beaudolo
    beaudolo     

    ça y est, les commentaires , c'est déjà fini?

  • Zoé
    Zoé     

    RMC bravo
    votre site fonctionne de mieux en mieux

  • Zoé
    Zoé     

    C'est pas sympa pour POUTINE

  • Zoé
    Zoé     

    C'est pas sympa pour POUTINE

  • Zoé
    Zoé     

    C'est pas sympa pour POUTINE

  • constantin
    constantin     

    ses sons jumeaux

  • ¿
    ¿     

    Poutine ... c'est quand même autre chose ... que ces clowns ... ;-)

  • beaudolo
    beaudolo     

    Qui est Filoche : un instable !
    Après avoir obtenu une licence et un certificat de maîtrise de philosophie à Rouen en 1968, il est successivement moniteur, facteur, conducteur de train, manutentionnaire, chauffeur-livreur, maître-auxiliaire, enseignant de philosophie, journaliste, un des dirigeants du quotidien Rouge du 15 mars 1975 au 29 janvier 1979, ouvrier du livre, puis contrôleur du travail à la formation professionnelle de 1982 à 1985. Nommé inspecteur du travail pour ses 40 ans en 1985, il exerce ses fonctions d'abord dans l'agriculture en Champagne-Ardenne de 1987 à 1989, ensuite à Paris, 3e arrondissement de mars 1989 à avril 2003 et enfin, 2e arrondissement jusqu'à sa retraite en décembre 2010.
    Enfin, il a été nommé « personnalité qualifiée » de 1999 à 2001 au Conseil économique et social par Lionel Jospin, où il fit adopter un « avis » sur les « 20 ans de CHSCT ».
    Ah qu’est-ce qu’on est bien dans la politique quand on ne sait rien faire !

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire