Valérie Trierweiler, en novembre 2013, à l'Elysée.
 

Olivier Royant, directeur de la publication de Paris-Match, revient sur l'ouvrage de Valérie Trierweiler, qu'il a découvert "avec sidération".

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Fred.2
    Fred.2     

    Et ben aux noms des sans dents.
    Il est beau nôtre président normal.
    Au revoir à jamais Mr le président.

  • Sasha45
    Sasha45     

    La France n'est pas le centre du monde il est vrai, mais peut-on imaginer une seconde l'impact que peut avoir un tel bouquin (qui n'est écrit que pour assouvir une basse vengeance)... sur les gouvernements étrangers qui auront connaissance de ce déballage honteux sur celui qui nous représente ...s'il lui restait le moindre crédit, il ne va plus lui en rester beaucoup et j'imagine les sourire narquois lors de réunion de chefs d'Etats... c'est là qu'on peut mesurer la petitesse de la "dame"....

Votre réponse
Postez un commentaire