BFMTV

Les restaurants rouvriront "dès que possible", promet Macron

Emmanuel Macron le 13 janvier 2021  à l'Elysée, devant des boulangers, pâtissiers et meilleurs ouvriers de France

Emmanuel Macron le 13 janvier 2021 à l'Elysée, devant des boulangers, pâtissiers et meilleurs ouvriers de France - FRANCOIS MORI / POOL / AFP

"2020 a été très dure pour l'ensemble de vos métiers" a déclaré le chef de l'État devant des boulangers et pâtissiers présents à l'Élysée, "vous avez beaucoup souffert".

Les restaurants et bars rouvriront "dès que cela sera possible", a promis mercredi Emmanuel Macron, en saluant "le courage" des professionnels de l'alimentation depuis le début de la crise du Covid-19, à l'occasion de la traditionnelle galette des rois de l'Élysée.

"Le virus va continuer à beaucoup peser dans les prochaines semaines", a prévenu le chef de l'État en s'adressant à des boulangers, pâtissiers et meilleurs ouvriers de France rassemblés devant une galette de 1,20 m d'envergure. "2020 a été très dure pour l'ensemble de vos métiers (...) Vous avez beaucoup souffert", a-t-il ajouté.

Pas avant mi-février

Il a promis de "donner de la visibilité" au secteur des métiers de bouche, notamment sur la fermeture des bars et restaurants, qui a été étendue jusqu'à la mi-février. Les bars et restaurants ne rouvriront pas avant "a minima mi-février", a en effet annoncé jeudi soir le Premier ministre Jean Castex, et aucun assouplissement n'est prévu dans les semaines à venir pour eux.

La France "est l'un des pays qui a le plus protégé ceux qui travaillent" en apportant "un soutien massif et rapide", et "on doit continuer à le faire, en s'améliorant", a-t-il assuré. Le dispositif d'aide sera maintenu lorsque la situation sanitaire s'améliorera et il faudra "accompagner les trésoreries (des entreprises) les plus fragiles" lors de la phase de reprise économique, selon lui.

"Sans aide du gouvernement, beaucoup d'entre nous auraient baissé le rideau", a souligné le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNPBF), Dominique Anract.

Par précuation, la galette n'a pas été partagée

Malgré la crise, Emmanuel Macron avait tenu à maintenir la tradition de l'Epiphanie, qui se tient chaque année depuis 1975 à l'Elysée, où la galette des rois n'est jamais garnie d'une fève. Par précaution sanitaire, le gâteau n'a pas été partagé et dégusté au cours de la réception.

Le chef de l'État s'est félicité du succès de la réforme de l'apprentissage, avec 440.000 contrats signés l'an dernier, dont 72.000 dans les métiers de bouche et 24.000 dans les seules boulangeries.

Emmanuel Macron s'est par ailleurs engagé à défendre à l'Unesco l'inscription de la baguette française - "250 grammes de magie et de perfection" - au patrimoine mondial de l'humanité. Elle "est l'image de la France dans le monde", a souligné le président de la CNPBF, à l'origine de la demande en 2018.

S. V. avec AFP