BFMTV

Wauquiez sur le mariage homo: "je ne cautionne aucun casseur"

Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP, invité de BFMTV le 18 avril 2013

Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP, invité de BFMTV le 18 avril 2013 - -

Le vice-président de l'UMP était l'invité de BFMTV, jeudi matin. Il est revenu longuement sur les débats houleux qui ont eu lieu mercredi à l'Assemblée sur le mariage homosexuel.

Débat houleux mercredi à l'Assemblée, agression dans un bar gay à Lille... Le climat se crispe autour du mariage homosexuel et la radicalisation des oposants à ce projet a été synonyme de vives tensions et violences. Jeudi matin, Laurent Wauquiez est revenu sur ces violences homophobes, dont l'expédition menée dans un bar gay de Lille. "Il faut condamner toute forme de violence et d'extrêmisme et de rejet", a-t-il assuré sur BFMTV.

Mais pour Laurent Wauquiez, le coeur du problème est ailleurs. "Il faut comprendre la situation dans laquelle on est", a-t-il fait valoir, évoquant un gouvernement pas suffisamment à l'écoute des opposants au projet de loi sur le mariage pour tous selon lui.

"Je ne cautionne aucun casseur"

Dans son viseur, l'accélération du calendrier parlementaire décidé par le gouvernement, qui a vu le texte revenir en seconde lecture à l'Assemblée dès mercredi. "Le problème, ce sont les priorités du gouvernement", a-t-il fait valoir, soulignant qu'il aurait préféré que le Parlement se consacre davantage au chômage et pas à défendre une loi qui concerne "quelques dizaines de milliers de personnes".

"Ce qui est irresponsable, c'est d'avoir sorti dans la rue des gens qui n'y étaient jamais sorti", a-t-il soutenu, affirmant que lui-même serait de nouveau "dans la rue pour manifester". "Je ne cautionne aucun casseur. Ce que je défends, c'est un mouvement serein qui dit ne toucher pas à la famille et à la vision de l'enfant", a-t-il ajouté.

"Vous ne me ferez pas dire du mal de Jean-François Copé"

Puis, interrogé sur Jean-François Copé qui l'a traité "d'infantile" alors que les deux hommes sont en désaccord sur la publication du patrimoine des élus -Laurent Wauquiez ayant déjà publié son patrimoine, Jean-François Copé sy refusant-, Laurent Wauquiez a répondu: "il y a parfois des paroles qui dépassent les pensées".

Et lorsqu'on lui demande si Jean-François Copé est un bon président de l'UMP, Laurent Wauquiez préfère botter en touche. "Je pense que c'est un président qui a comme qualité d'être très pugnace et d'aller de l'avant, s'est-il borné à dire, ajoutant: "vous ne me ferez pas dire du mal de Jean-François Copé ici aujourd'hui".

Sandrine Cochard