BFMTV

Une sénatrice UMP démissionne pour se consacrer à la chanson

La sénatrice UMP de la Réunion, Jacqueline Farreyrol, va se consacrer à la chanson.

La sénatrice UMP de la Réunion, Jacqueline Farreyrol, va se consacrer à la chanson. - -

Jacqueline Farreyrol, sénatrice UMP de la Réunion, a décidé de quitter son poste afin de se consacrer à sa carrière de chanteuse. Cette femme politique, bien connue sur l'île, a déjà enregistré de nombreux disques.

Femme politique et artiste. La sénatrice UMP de la Réunion, Jacqueline Farreyrol, qui est aussi chanteuse, a annoncé vendredi sa démission prochaine du Sénat pour se consacrer à sa famille et sa carrière artistique.

"Après quatre ans à servir mon île au Parlement, j'ai décidé de mettre prochainement un terme à ma carrière politique", a indiqué l'interprète de "Ca sent la banane" dans un communiqué.

Elle indique vouloir "consacrer tout [son] temps et toute [son] énergie" à sa famille et à sa "carrière artistique". Elle sera remplacée par le Président du conseil régional de la Réunion, Didier Robert, selon Réunion 1ère.

Une "femme libre"

Chanteuse bien connue sur l'île, elle a enregistré de nombreux disques et s'est vu décerner en 1978 le Grand prix de l'Académie Charles-Cros et en 1981, le Prix international de la chanson. Plusieurs vidéos de la sénatrice sont disponibles en ligne sur Youtube. Dans "Fleurs de canne" (vidéo ci-dessous), Jacqueline Farreyrol chante ainsi: "Quand les fleurs de canne, dansent dans le vent, les mouettes glanent, l'eau bleu, de l'océan..."

Dans son communiqué, la sénatrice de la Réunion, 75 ans, dit s'être attachée à défendre le dossier du tourisme en tant que parlementaire et présidente de l'IRT (Ile de la Réunion tourisme) dont elle a démissionné en mai dernier.

Avant son entrée au Sénat en 2011, Jacqueline Farreyrol a été pendant un an députée de la 3ème circonscription de la Réunion du 13 novembre 2010 au 1er octobre 2011. Elle avait succédé à Didier Robert (UMP), président de la Région, alors démissionnaire.

Jacqueline Farreyrol affirme être "une femme libre", se disant "fière d'avoir voté en faveur du mariage pour tous" en dépit des "critiques et des menaces reçues". Elle n'a pas indiqué à quelle date elle rendra effective sa démission du Sénat.

M. K. avec AFP