BFMTV

Sarkozy recommande Baroin à Fillon

Lors d'un déjeuner avec François Fillon, Nicolas Sarkozy a rappelé à son ancien premier ministre qu'il était important de compter sur toute la droite, alors que le candidat à l'élection présidentielle est la cible d'une fronde de la part de plusieurs parlementaires Les Républicains.

François Fillon a déjeuné ce mercredi avec Nicolas Sarkozy dans un "climat chaleureux", avant de prendre dans l'après-midi un café avec un des fidèles soutiens de l'ancien président de la République, François Baroin. Pour le chef du service politique de BFMTV Thierry Arnaud, cette rencontre était l'occasion pour le candidat à l'élection présidentielle de rassembler sa famille politique. D'autant plus que son camp a fait fuiter un entretien téléphonique avec Alain Juppé dans la matinée.

"C'est une façon d'envoyer un message en interne à ceux qui sont tentés par la révolte", a-t-il expliqué, alors que plusieurs parlementaires inquiets de ne plus pouvoir faire campagne se sont réunis lundi soir pour lancer une fronde contre François Fillon. Leur argument? Les quinze jours de délais demandés par l'ancien Premier ministre étaient passés sans que "l'affaire" ne soit complètement un mauvais souvenir. Euphémisme. 

Un ticket Fillon - Baroin évoqué?

Dans l'entourage de François Fillon, l'on refuse de reconnaître que le candidat à la présidentielle est venu chercher du soutien dans un climat difficile, mais qu'il est normal de s'entretenir avec des membres de sa famille politique. Les proches de Nicolas Sarkozy assurent eux que l'atmosphère tendue au sein du parti Les Républicains a été évoquée, et que l'image d'union entre les deux hommes était un symbole fort à envoyer au parti, élus comme militants.

Lors du repas, Nicolas Sarkozy a particulièrement insisté sur l'importance de s'appuyer sur tous les talents de la droite. L'ancien président de la République aurait notamment soufflé le nom de François Baroin pour un potentiel poste de Premier ministre comme lui-même l'envasageait. Mais officiellement, personne ne confirme que le sénateur de l'Aube constituerait un ticket avec François Fillon.

F. H. avec Agathe Lambret