BFMTV

S’il était président, Darmanin ferait du château de Vincennes le nouvel Élysée

Gérard Darmanin lors d'un meeting de l'UMP à Lille le 26 novembre 2014.

Gérard Darmanin lors d'un meeting de l'UMP à Lille le 26 novembre 2014. - Philippe Huguen - AFP

Le député-maire UMP de Tourcoing s'est prêté au jeu du "Moi, président" pour le magazine L'Express. Parmi ses propositions: la délocalisation du palais présidentiel à Vincennes ou encore le septennat non renouvelable.

Gérard Darmanin, "le nouveau Kennedy"? A la question de savoir s'il se verrait bien président, le député-maire UMP de Tourcoing, âgé seulement de 32 ans, répond par une question rhétorique:

"Quel enfant de choeur n'a pas souhaité être pape?"

Le ton est donné. Invité par L'Express (article repéré par Le Figaro) à se projeter président de la République en 2027, l'élu du Nord ne semble éprouver aucune difficulté à jouer le jeu. Il décrit alors ce qu'il ferait les moments qui suivraient sa victoire: "Je vais rencontrer les journalistes, certainement très nombreux, massés sur la place du général de Gaulle, à Lille", avant de rendre un hommage à ce dernier à Colombey-les-Deux-Eglises.

Xavier Bertrand président en 2022

Concernant la composition de son gouvernement, celui-ci ne serait pas paritaire car "être une femme" n'est "pas une qualité en soi. Il veillerait cependant à ce que son salaire soit aligné à celui des hauts-fonctionnaires. Bruno Le Maire serait secrétaire général de l'Elysée mais à Vincennes. En effet, Darmanin entend installer la présidence dans le château. Côté prophétie, le parlementaire prévoit une victoire de Xavier Bertrand juste avant la sienne, en 2022. L'actuel maire de Saint-Quentin en aurait d'ailleurs profité pour instaurer "le septennat non renouvelable".

L'exercice achevé, le jeune Darmanin aurait déclaré à l'hebdomadaire: "Plus tu connais le monde politique, moins tu te dis que son sommet est inatteignable". De quoi inspirer un rappel à l'humilité de la part de son collègue le député UMP Marc-Philippe Daubresse: "Il a du mal à ne pas avoir les chevilles qui enflent", a-t-il lâché à l'encontre du peut-être plus jeune futur président de la France.

M.G.