BFMTV

Réforme constitutionnelle: l'échec de Hollande est "une perte de crédibilité supplémentaire"

Alain Juppé réagit après l'échec de François Hollande concernant la déchéance de nationalité - Mercredi 30 mars 2016

Alain Juppé réagit après l'échec de François Hollande concernant la déchéance de nationalité - Mercredi 30 mars 2016 - Patrick Kovarik - AFP

L'ancien Premier ministre Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a estimé mercredi que l'échec de François Hollande sur la réforme constitutionnelle signifiait pour le président de la République une "perte de crédibilité supplémentaire".

"C'est un échec de plus pour lui et une perte de crédibilité supplémentaire, elle n'était déjà pas forte, c'est le moins qu'on puisse dire" a affirmé à quelques journalistes Alain Juppé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), en marge d'une visite du chantier de la Cité musicale sur l'île Seguin.

"Je m'y attendais puisque que j'avais dit dès le départ que cette réforme était inutile, aussi bien juridiquement que politiquement", a poursuivi le maire de Bordeaux.

Une initiative jugée inutile

"Le président a voulu faire un coup pour récupérer l'opposition ou pour la diviser, je n'en sais trop rien. Le résultat, c'est qu'il a fracturé sa propre majorité et qu'aujourd'hui il est incapable d'atteindre l'objectif qu'il s'était fixé", a-t-il encore dit.

"On voit que cette initiative a tourné court, comme souvent, car elle était mal préparée et surtout inutile" a encore chargé Alain Juppé. Après quatre mois de vifs débats ayant notamment déchiré la gauche, François Hollande a enterré jeudi la révision constitutionnelle qu'il avait initiée après les attentats de novembre et qui s'est abîmée sur la déchéance de nationalité.

A.-F. L. avec AFP