BFMTV

Primaire UMP: selon Goujon, NKM ne pourra pas voter à Paris

La députée-maire de Longjumeau ne pourra pas voter  aux primaires organisées par UMP pour la municipales parisiennes de 2014

La députée-maire de Longjumeau ne pourra pas voter aux primaires organisées par UMP pour la municipales parisiennes de 2014 - -

Selon l'élu UMP, la candidate à la mairie de Paris ne pourra voter pour la primaire de la capitale organisée par son parti, car elle serait pas inscrite sur les listes électorales parisiennes.

Ironie de la situation. La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, ne pourra pas voter à la primaire organisée par le parti pour les municipales parisiennes de 2014, selon Philippe Goujon, patron de la fédération UMP de la capitale qui s'est exprimé vendredi sur France Bleu 107.1.

Seuls "les Parisiens inscrits sur les listes électorales pourront voter aux primaires UMP, soit un million deux cent cinquante mille électeurs", précise Philippe Goujon.

Or, Nathalie Kosciusko-Morizet élue de l'Essonne et ex-maire de Longjumeau, ne serait pas encore inscrite sur les listes électorales de la capitale, mais sur celles de sa commune, Longjumeau, dans l'Essonne.

En effet, parmi les modalités de ce scrutin dévoilé jeudi par le parti, le vote, strictement électronique, sera ouvert à tous les électeurs inscrits sur les listes électorales parisiennes au 31 décembre 2012.

Un système électoral qui crée déjà la polémique au sein du parti. Jeudi soir, Rachida Dati, Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel ont dénoncé "l'opacité et l'inéquité" du processus, dans un communiqué commun.

A LIRE AUSSI:

>> Paris 2014: primaires ouvertes de l'UMP, mode d'emploi

>> L’irrésistible ascension de Nathalie Kosciusko-Morizet

>>Trois candidats UMP dénoncent une primaire "opaque"

>> Municipales: cinq femmes en campagne pour Paris

>> Municipales: NKM en tête chez les sympathisants de droite

M.G.