BFMTV

Primaire à droite: Manuel Valls salue "un bel exercice de démocratie"

Manuel Valls à Alfortville, le 21 novembre 2016.

Manuel Valls à Alfortville, le 21 novembre 2016. - BFMTV

Le Premier ministre a estimé que la primaire de la droite est "un bel exercice de démocratie" et souhaite que celle de la gauche soit "à la hauteur".

Manuel Valls, en déplacement ce lundi à Alfortville dans la Val-de-Marne, a salué "de manière républicaine" la réussite de la primaire de la droite, assurant avoir assisté "à un bel exercice de démocratie".

Le Premier ministre a estimé que son bon déroulement était "un beau défi lancé à la gauche". "La primaire qu'elle organisera devra être de la même qualité, à la hauteur du moment démocratique dans lequel nous entrons", a-t-il dit.

"Pas besoin des solutions ultralibérales et conservatrices"

Face à la large victoire au premier tour de François Fillon, Manuel Valls a affirmé que la France "n'a pas besoin des solutions ultralibérales et conservatrices" apportées par l'ancien Premier ministre. "Au contraire, la France a besoin d'investir dans l'éducation, la formation, investir pour cette Nation éducative", a-t-il plaidé.

"Cette République, elle a besoin d'un Etat, de services publics présents et efficaces. Elle a besoin de tous ses fonctionnaires, de tous ses agents publics", a-t-il lancé, alors que François Fillon envisage de supprimer 500.000 postes de fonctionnaires lors du prochain quinquennat.

"Il faut et il faudra dire que, lorsque l'on propose de supprimer 500 000 fonctionnaires, ce sont moins de professeurs, Moins d'agents hospitaliers, Moins de services publics de proximité, moins de policiers et de gendarmes", a conclu Manuel Valls.

F. H.