BFMTV

Primaire à droite: le vote a commencé samedi en Outremer

Le vote pour la primaire a commencé dans les Outremers, comme ici en Martinique.

Le vote pour la primaire a commencé dans les Outremers, comme ici en Martinique. - BFMTV

Le vote pour le premier tour de la primaire à droite a commencé, notamment en Martinique et en Guyane.

Campagne finie, certains territoires d'Outremer et les Français de l'étranger ont commencé dès samedi à voter pour la primaire inédite de la droite en vue de la présidentielle. Le suspense plane sur l'issue du premier tour dimanche pour le trio Juppé-Sarkozy-Fillon.

Outre les scores des sept candidats après une remontée spectaculaire dans les sondages de François Fillon, la participation à ce scrutin, qui devait mobiliser samedi et dimanche 80.000 bénévoles dans 10.228 bureaux avec l'angoisse de fraudes, reste une inconnue majeure.

En Martinique, à Fort-de-France, qui votait dès samedi, un millier de personnes avaient voté A 11h00 locales (16h00 en métropole) dans la salle des séminaires d'un grand hôtel, où trois bureaux de vote et deux isoloirs ont été disposés. Un métropolitain vivant en Martinique depuis 17 ans s'est déclaré "absolument surpris par l'affluence, par la quantité de personnes mobilisées pour cette primaire et l'écho que ça a, ici. D'une manière générale, on est plutôt ici tendance gauche".

306 bureaux en Outremer

Outre la Martinique, on pouvait voter samedi pour cause de décalage horaire en Guadeloupe, à Saint-Martin, Saint-Barthélémy, en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon ou en Polynésie française. Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, Réunion, Mayotte voteront dimanche. Les Outremers comptent 306 bureaux.

Quant aux Français de l'étranger, ils sont 58.472 inscrits - bien plus que les 7.000 ayant voté au premier tour de la primaire PS - et s'expriment par vote électronique. Après des premiers ralentissements dus à "un filtre de sécurité un peu trop serré" au départ, selon les termes de la Haute autorité, le vote en ligne des Français de l'étranger a pu se poursuivre sans accroc samedi.

Moyennant deux euros, le scrutin de dimanche et du 27 novembre est ouvert à tout citoyen français en âge de voter et inscrit sur les listes électorales, à condition de signer une charte partageant les valeurs républicaines de la droite et du centre.

>> Retrouvez notre comparateur de programmes des candidats à la primaire

A. K. avec AFP