BFMTV

Port du voile: les gares, un établissement public? Copé hésite

Jean-François Copé voudrait élargir l'interdiction du port des signes religieux dans les établissements publics

Jean-François Copé voudrait élargir l'interdiction du port des signes religieux dans les établissements publics - AFP

Lors d'une émission politique, Jean-François Copé a été invité à préciser sa proposition sur l'interdiction du port de signes religieux dans les établissements publics. Mais le candidat à la primaire de droite ne s'est pas montré sûr de lui.

Les gares sont-elles un établissement public? Interrogé sur sa proposition d'interdiction du port de signes religieux dans les établissements publics, Jean-François Copé n'était pas sûr de la réponse. Dans son projet, le candidat à la primaire de droite aimerait: 

"Interdire le port de tenues ou signes manifestant ostensiblement une appartenance religieuse dans un établissement public à l’ensemble des agents mais aussi aux usagers".

Pendant l'émission ".Pol" du JDD-L'internaute.com-Le Huffington Post, le maire de Meaux évoque "les universités, préfectures, les mairies, les tribunaux, les hôpitaux".

"Plutôt les administrations publiques"

Interrogé sur l'application de cette proposition dans les gares, il assure: "Non pas les gares, les gares c'est de l'espace public. Vous me mettez un petit doute, faudrait que je vérifie. Si c'est un établissement public par définition...". Par définition, les gares sont en effet un établissement public tout comme le musée du Louvre, l'Etablissement français du sang ou encore la Caisse des dépôts et consignation. 

"Mon idée c'est plutôt dans les administrations publiques" précise ensuite Jean-François Copé", c'est un "vrai sujet de vie quotidienne", selon lui. 

M.L.