BFMTV

Poisson "regrette l'interprétation" de ses propos sur les "lobbies sionistes"

Jean-Frédéric Poisson lors du premier débat de la primaire à droite.

Jean-Frédéric Poisson lors du premier débat de la primaire à droite. - Alain Jocard - AFP

Face à la polémique déclenchée par ses propos sur Hillary Clinton, selon lui "soumise aux (...) lobbies sionistes", Jean-Frédéric Poisson recule. Dans une lettre au Crif, le candidat à la primaire à droite, affirme avoir "eu tort" de répondre à la question avec des termes "qui ne décrivent pas la réalité française".

"Je regrette infiniment que ces mots aient pu être interprétés comme de la haine à l'égard du peuple juif ou de l'Etat d'Israël: cette haine m'est totalement étrangère, je la combats, et je condamne, comme je l'ai toujours fait, l'antisémitisme tout autant que l'antisionisme", écrit-il.

A. K.