BFMTV

Non-cumul: NKM assure qu'elle sera "seulement maire de Paris"

Nathalie Kosciusko-Morizet a fustigé la gestion économique de Bertrand Delanoë, qu'elle considère comme une "fuite en avant".

Nathalie Kosciusko-Morizet a fustigé la gestion économique de Bertrand Delanoë, qu'elle considère comme une "fuite en avant". - -

La candidate à la mairie de Paris a fait savoir qu'elle quitterait son siège de députée si elle venait à être élue. Au micro de BFMTV, elle a également dénoncé le "gâchis" engendré selon elle par la gestion de Bertrand Delanoë.

Alors que le Parlement français a définitivement voté en faveur du projet de loi sur le non-cumul des mandats, Nathalie Kosciusko-Morizet a pris la balle au bond.

Invitée mercredi soir sur BFMTV, la candidate UMP à la mairie de Paris a fait savoir qu'elle abandonnerait son siège de députée en cas de victoire. "Je démissionnerai immédiatement de mon mandat de députée et je serai seulement maire de Paris", a promis l'élue de l'Essonne.

"NKM" a en outre considéré le vote du Parlement comme une quasi-fatalité, alors qu'une partie de l'opposition a fait savoir qu'elle comptait abroger la loi, dans le cas d'un retour au pouvoir en 2017.

"Il y a des choses qu’on aurait faites autrement, mais parfois, ce qui est fait est fait. Je pense que c’est bien d’interdire les grands mandats", a-t-elle affirmé.

Impôts: NKM fustige la "fuite en avant" de la mairie de Paris

L'adversaire d'Anne Hidalgo en a également profité pour fustiger la politique économique de l'équipe municipale actuelle, qu'elle considère comme une "fuite en avant".

"Il y a les impôts qui pèsent de plus en plus lourdement. Et puis il y a le gâchis", a-t-elle lancé. "La réforme des rythmes scolaires, par exemple, a été anticipée d’un an, ce qui a coûté 80 millions d’euros. Cela fait 1.000 places en crèches!"

"Il y a aussi du gâchis au niveau du personnel", a poursuivi NKM. "Pourquoi 36 adjoints à la mairie de Paris? J’ai pris un engagement personnel: maximum 20 adjoints".

Y. D.